La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 964,42
    +1 212,96 (+3,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Loi de finances 2022 et location meublée : quelles nouveautés ?

·2 min de lecture

En ce début d’année, voici quelques bonnes nouvelles pour les loueurs en meublé. La loi de finances pour 2022 leur permet désormais de bénéficier d’un délai plus long pour opter pour le régime réel BIC, ce dernier étant généralement beaucoup plus intéressant fiscalement que le régime micro-BIC. Par ailleurs, le régime Censi Bouvard a été une nouvelle fois prolongé permettant ainsi aux propriétaires LMNP qui investiront dans des résidences de services d’ici le 31 décembre 2022 de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Le point sur ces bonnes nouvelles. Option pour le régime réel : un allongement du délai bienvenu pour les loueurs en meublé En location meublée, les recettes locatives sont imposées dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Les propriétaires ont le choix entre le régime micro-BIC (abattement forfaitaire de 50% et donc imposition sur la moitié des recettes) et le régime réel (déduction de toutes les charges et amortissement du logement, du mobilier et des gros travaux, ce qui permet en principe de ne pas payer d’impôts pendant plusieurs années). Le régime micro-BIC s’applique par défaut, si les recettes locatives sont inférieures ou égales à 72.600 euros, mais l’investisseur a aussi la possibilité d’opter volontairement pour le régime réel. L’article 7 de la loi de finances pour 2022 a prévu l'allongement de ce délai. Jusqu’à présent, les propriétaires relevant de plein droit du régime micro-BIC devaient opter pour le régime réel d'imposition avant le 1er février de la première année au titre de laquelle ils désiraient relever de ce régime. Désormais, ils pourront opter jusqu'à la date limite de dépôt de leur déclaration personnelle de revenus (déclaration n° 2042). Autrement dit, ceux qui veulent être soumis au régime réel au titre de l’année N peuvent exercer leur option dans le délai de dépôt de la Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles