Publicité
La bourse ferme dans 5 h 45 min
  • CAC 40

    7 937,03
    +25,43 (+0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 860,23
    +4,87 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,11
    +456,87 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0824
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • Gold future

    2 029,00
    -1,70 (-0,08 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 233,30
    -557,91 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,58
    -1,03 (-1,31 %)
     
  • DAX

    17 367,99
    -2,46 (-0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 686,53
    +2,04 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    16 041,62
    +460,72 (+2,96 %)
     
  • S&P 500

    5 087,03
    +105,23 (+2,11 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2665
    +0,0007 (+0,06 %)
     

Loi “anti-Airbnb” : «Le texte va permettre à tous les maires d’agir sur leurs territoires»

Getty / ARTHUR NICHOLAS ORCHARD

C’est un texte qui était très attendu, en pleine crise du logement. La proposition de loi transpartisane, qui vise à "remédier aux déséquilibres du marché locatif en zone tendue", a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale lundi 29 janvier. Le texte prévoit notamment d'abaisser à 30% le taux d'abattement fiscal dont bénéficient les revenus issus des locations des meublés de tourisme, contre 71% ou 50% actuellement. L’objectif de cette mesure est d’inciter les propriétaires à louer leur bien sur le marché de la location longue durée plutôt que sur les plateformes type Airbnb. Au lendemain du vote à l’Assemblée nationale, la députée Renaissance Annaïg Le Meur, co-rapporteuse de la proposition de loi, revient pour Capital sur les conséquences de ce durcissement de la réglementation.

La proposition de loi visant à réguler les locations touristiques a été adoptée en première lecture à l’Assemblée. Quelle est votre première réaction ?

Annaïg Le Meur : La proposition de loi a été déposée en avril 2023 avec des travaux entamés en 2022, le parcours a été très long, c’est donc une grande satisfaction de voir ce texte enfin voté. Cette loi va permettre à tous les maires d’agir directement sur leurs territoires afin de réguler les locations touristiques, même si leurs communes ne sont pas situées en zone tendue. Nous avions également la volonté de réharmoniser la fiscalité des locations et nous avons été suivis par une grande majorité des députés sur ce point. Mais le travail (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Logements à moitié prix à Paris : et si le projet était menacé par un ancien défenseur du projet ?
Héliports, ponton pour yachts… Vladimir Poutine est-il le propriétaire secret de cette luxueuse villa ?
Airbnb : les villes européennes contre-attaquent en renforçant leur réglementation
Ils achètent une vieille longère pour la retaper, mais n'ont pas le droit de la démolir
Annonces de Gabriel Attal sur le logement : «une logique défavorable aux plus pauvres», dénonce la Fondation Abbé Pierre