La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    37 050,17
    +520,44 (+1,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Un logiciel de Microsoft rend vulnérables des millions de données

·1 min de lecture

Des données vulnérables mais visiblement pas en danger ? La société de sécurité informatique UpGuard a publié lundi 23 août un compte-rendu d'une enquête sur plusieurs mois montrant que plus de 38 millions de noms, d'adresses, de numéros d'identification fiscale et autres informations confidentielles ont été exposés avant que le problème ne soit résolu. Certaines étaient issues de plateformes pour le traçage des cas contact de coronavirus par exemple.

American Airlines, Ford, J.B. Hunt et des collectivités comme l'autorité de la santé pour le Maryland ou encore les transports publics de la ville de New York font partie des 47 groupes concernés. Ils ont en commun d'avoir utilisé un logiciel de Microsoft, Power Apps, qui permet de créer facilement des sites internet et applications mobiles d'interaction avec le public. Par exemple, si une institution a besoin de mettre rapidement en place un portail de prise de rendez-vous pour des vaccins, ce service du géant informatique fournit aussi bien la façade publique que la gestion des données.

>> A lire aussi - Microsoft et Amazon s'affrontent pour un mégacontrat de cloud de la NSA

Mais jusqu'en juin 2021, la configuration du logiciel par défaut n'assurait pas de façon adéquate la protection de certaines données, expliquent les chercheurs d'UpGuard. "Grâce à nos recherches, Microsoft a depuis modifié les portails de Power Apps", précisent-ils. "Nos outils permettent de concevoir des solutions à échelle, qui répondent à une grande variété (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

De célèbres armes à feu du sulfureux Al Capone vont être mises aux enchères
La Chine a des missiles pouvant détruire les centres de commandement américains
Un concurrent gratuit de Netflix et Disney+ débarque en France
Valneva demande l'autorisation de son candidat-vaccin auprès des autorités de santé britanniques
Royaume-Uni : les utilisateurs de PayPal autorisés à acheter et vendre des cryptomonnaies

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles