Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 307,25
    +8,95 (+0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Logements sur Airbnb, Abritel, Booking : les propriétaires bientôt assujettis à la TVA ?

Iza Prus / Pixabay

Le Sénat a adopté lundi une mesure de régulation de la fiscalité des locations de meublés de tourisme comme Airbnb, via des amendements au projet de loi de finances pour 2024 adoptés contre l'avis du gouvernement, qui pourra néanmoins les balayer.

A l'initiative de plusieurs groupes politiques à la chambre haute, notamment Les Républicains et le groupe communiste, le Sénat a prévu d'assujettir la location de meublés touristiques à la TVA. Le dispositif vise clairement la plateforme Airbnb, qui bénéficie selon les auteurs des amendements adoptés d'une "distorsion de concurrence" par rapport au secteur de l'hôtellerie, soumis à la TVA.

>> Notre service - Estimez le prix d’un bien immobilier (immédiat, gratuit et sans engagement)

Actuellement, les meublés touristiques ne sont soumis à la TVA que s'ils assurent trois prestations parmi le petit-déjeuner, le nettoyage régulier des locaux, la fourniture de linge de maison et la réception de la clientèle; ce qui est rarement le cas.

La mesure adoptée à main levée par les sénateurs revient sur cette distinction, pour «garantir une concurrence saine entre les différents moyens d'hébergement touristique», s'est satisfait le sénateur LR Max Brisson, élu des Pyrénées-Atlantiques, un département très concerné par l'augmentation des locations saisonnières.

Le communiste Ian Brossat a de son côté dénoncé «une fiscalité outrancièrement favorable aux plateformes de location touristique au détriment du logement et de l'hôtellerie». «On finit par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : les conseils pour estimer le juste prix de son logement
«2 000 euros pour un week-end» : la facture hallucinante pour chauffer un château doté de radiateurs électriques
Crise immobilière : malgré des revenus confortables, ils ont mis huit mois à trouver un logement à Paris
Immobilier : les ventes chutent et la crise du logement est bien réelle
Rénovation énergétique : à quelles aides travaux aurez-vous droit en 2024 ?