Publicité
La bourse ferme dans 46 min
  • CAC 40

    7 912,66
    +100,57 (+1,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 858,52
    +83,21 (+1,74 %)
     
  • Dow Jones

    38 866,39
    +254,15 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0818
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 032,40
    -1,90 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 634,27
    +265,78 (+0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,94
    +0,03 (+0,04 %)
     
  • DAX

    17 387,73
    +269,61 (+1,58 %)
     
  • FTSE 100

    7 680,59
    +18,08 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 945,99
    +365,12 (+2,34 %)
     
  • S&P 500

    5 060,25
    +78,45 (+1,57 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,52 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 742,95
    +239,85 (+1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,2627
    -0,0012 (-0,09 %)
     

Logements à moitié prix à Paris : et si le projet était menacé par un ancien défenseur du projet ?

Nicolas DEBRAY/Pixabay

Ce sont plus de 1 000 logements à moitié prix qui doivent voir le jour à terme à Paris grâce au bail réel solidaire. Le bail réel solidaire est un dispositif qui aide les ménages modestes à devenir propriétaires d'un bien immobilier. De longue durée, il permet aux familles aux faibles revenus d'occuper un logement à titre de résidence principale pour une durée de dix-huit à quatre-vingt-dix-neuf ans. À Paris, comme Capital l’avait déjà évoqué, la mairie voulait frapper fort. Alors que le prix du mètre carré oscille en moyenne entre 10 000 et 11 000 euros, la facture serait divisée par deux avec ces logements, se portant donc à moins de 5 000 euros. Un premier projet, dans la ZAC de Saint-Vincent-de-Paul (XIVe arrondissement), a déjà été commercialisé. Le permis de construire a été déposé en 2023.

Mais coup de théâtre, explique Le Parisien, ce projet est désormais remis en cause par deux recours déposés au tribunal administratif. Le premier émane d’un résident voisin dont les fenêtres donnent sur le futur bâtiment de sept étages. Problème, cet habitant n’est autre qu’un expert en immobilier, ancien directeur de cabinet d’un ex-ministre du Logement et qui a dirigé une structure de logements sociaux. Rien que ça. Selon Le Parisien, par le passé, il avait produit des documents pour inciter à la création du bail réel solidaire, via des «baux de très longue durée» pour que «les ménages modestes puissent acheter des logements sans avoir à payer le foncier».

Interrogé par nos confrères, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un Français sur quatre a eu froid dans son logement en 2023
Les enchères immobilières, la solution pour vendre votre logement rapidement et au bon prix
Ils vivent dans une caravane pour 300 euros par mois sans eau ni électricité
Louer un garde-meubles, une solution pour libérer de l’espace chez soi !
Vladimir Poutine est-il le propriétaire secret de cette luxueuse villa ?