Publicité
La bourse ferme dans 7 h 55 min
  • CAC 40

    8 161,45
    -34,51 (-0,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 058,36
    -15,98 (-0,31 %)
     
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0867
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    2 418,80
    -19,70 (-0,81 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 396,32
    +3 906,00 (+6,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 526,52
    +37,98 (+2,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,27
    -0,53 (-0,66 %)
     
  • DAX

    18 742,24
    -26,72 (-0,14 %)
     
  • FTSE 100

    8 400,67
    -23,53 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 255,94
    -380,28 (-1,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2716
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Logement social : un nombre historique de demandes avec 2,4 millions de ménages en attente

Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Dans un rapport publié vendredi et relayé par l’Agence France-Presse, l’USH a révélé que 2,42 millions de ménages étaient encore en attente d’un logement social à la fin de l’année 2022. Un chiffre en hausse de 7 % par rapport à l’année 2021. Cette statistique englobe les ménages en attente d’une première attribution et ceux déjà logés dans le parc HLM et en attente d’une mutation, au nombre de 797 000, mais ne tient pas compte des ménages éligibles qui se rétractent « compte tenu des délais d’attente importants et trop souvent rédhibitoires que connaissent certains territoires ».

« La demande présente dans tous les territoires est particulièrement marquée en Île-de-France, sur le littoral atlantique, la côte méditerranéenne, le Genevois français et la métropole lilloise », précise l’organisation. « Après des mois de déni gouvernemental, la crise du logement est aujourd’hui bien installée, et l’augmentation continue du nombre de ménages en attente d’un logement social en est l’illustration la plus criante », dénoncent les bailleurs sociaux dans la suite de leur communiqué.

À lire aussi Crise du logement : qui peut encore emprunter ?

Un manque de moyens financiers mis en avant

Alors que la production de logements sociaux reste en deçà des objectifs gouvernementaux, en raison notamment de la hausse des coûts de construction et des restrictions de l’accès au crédit, les professionnels du secteur accusent l’exécutif d’être inactifs sur ce dossier. « L’affaiblissemen...


Lire la suite sur LeJDD