Publicité
La bourse ferme dans 2 h 41 min
  • CAC 40

    7 945,01
    -11,40 (-0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 903,24
    -9,68 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    38 989,83
    -97,57 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 141,80
    +15,50 (+0,73 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 605,56
    +2 218,30 (+3,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,98
    -0,76 (-0,97 %)
     
  • DAX

    17 703,15
    -13,02 (-0,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 638,55
    -1,78 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    16 207,51
    -67,39 (-0,41 %)
     
  • S&P 500

    5 130,95
    -6,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    +186,83 (+0,47 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2690
    -0,0004 (-0,03 %)
     

Logement social : le cadeau de Gabriel Attal aux maires qui veulent «chasser les pauvres» de leur ville

Logement social : le cadeau de Gabriel Attal aux maires qui veulent «chasser les pauvres» de leur ville

Le saviez-vous ? Chaque année, un certain nombre de communes se retrouvent hors-la-loi. Et certaines même de manière récurrente. Dans de nombreux territoires, en effet, l’offre de locations à prix abordable est très insuffisante. Et notamment celle à destination des ménages populaires, qui n’ont pas forcément les moyens de se loger dans un parc privé aux loyers trop élevés. Pour répondre à cette problématique, les législateurs ont donc créé en l’an 2000 une loi, relative à la solidarité et au renouvellement urbain, plus connue sous le nom de loi SRU.

Pour faire simple : la loi SRU oblige de nombreuses communes à accueillir un parc minimum de logements sociaux. Selon leur nombre d’habitants, leur évolution démographique ou leur isolement, ces villes se voient attribuer des objectifs précis - en pourcentage à atteindre -, avec des exceptions possibles. Les municipalités ainsi ciblées doivent donc respecter un «quota», proportionnel à leur parc résidentiel total. Si les mairies n’atteignent pas ces seuils - pouvant aller jusqu’à 25% de logements sociaux ou très sociaux au sein du parc résidentiel de la ville -, elles sont soumises à des obligations de rattraper leur déficit, en construisant de nouveaux habitats. Et si jamais elles traînent des pieds pour rattraper leur retard… les amendes de l’Etat tombent. Et voilà comment chaque année, de nombreuses villes se retrouvent dans l’illégalité.

Malgré cette loi, on manque encore cruellement de logements dans le parc social. L’Union sociale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : je souhaite acheter un bien avant de vendre ma propriété actuelle, comment faire ?
MaPrimeRénov’ : les pistes sur la table du gouvernement pour faciliter les travaux
Immobilier : les prix restent stables en janvier, avant de remonter ?
Crédit immobilier : les conditions à remplir pour que votre dossier soit réexaminé par votre banque
Immobilier : le mode de calcul du DPE va encore être réformé à la mi-février !