Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 968,07
    -130,46 (-0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 322,25
    -38,08 (-2,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Logement : pour répondre à la crise, Emmanuel Macron préconise un "double choc"

Kévin Comte

Emmanuel Macron appelle à un "double choc", dont une "simplification et une réduction des délais" de construction, pour répondre à la crise du logement en France. "A mes yeux, on a besoin d'un double choc. D'abord une simplification et une réduction des délais pour produire des nouveaux logements", dit-il dans une interview à l'hebdomadaire Challenges mise en ligne mercredi soir. "Ensuite, regarder comment développer beaucoup plus de logements locatifs intermédiaires pour baisser les prix, parce que la crise du logement se situe là", ajoute-t-il, sans plus de précisions.

Le chef de l'Etat préconise aussi "d'accompagner" la construction de logements dans "des zones où il y a de la tension sur l'emploi", en relevant que le manque de logements et leur cherté constitue un "des freins au retour à l'emploi". Et il en appelle à une action concertée, "via une conférence des parties", soulignant qu'on "ne peut (pas) tout attendre de la réforme gouvernementale".

La crise du logement est due notamment à une hausse des taux et un accès plus restreint aux crédits. Dans le sillage de la guerre en Ukraine, les coûts de construction ont par ailleurs grimpé en flèche pour promoteurs et constructeurs. "Vous avez aussi des maires, mis à la tête de grandes métropoles, qui ne veulent plus construire", souligne également le chef de l'Etat.

Emmanuel Macron déplore également un "système de sur-dépenses publiques" inefficace. "La vérité, c’est qu'on a beaucoup d'aides et qu’on a créé un paradis pour les (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cette île privée bretonne est à vendre
Logement : le prêt à taux zéro prolongé, les autres mesures étudiées par le gouvernement
Logement : les départements où la rénovation énergétique est une vraie galère
Impôts : les questions importantes à se poser quand vous déclarez vos revenus fonciers
Succession : j’ai l’usufruit de la maison, puis-je vendre sans l’accord du nu-propriétaire ?