Marchés français ouverture 6 h 11 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 389,75
    -3,29 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0476
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    19 495,62
    +213,64 (+1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,77
    +5,30 (+1,23 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Logement : pas assez d’offres et des prix en forte hausse

© AFP

Pas de ministre (à ce jour) et une anxiété croissante. Le logement pourrait être la crise majeure du quinquennat. Tous les acteurs du secteur – promoteurs, bailleurs sociaux, associations caritatives… – la prédisent. En cause, une multiplicité de facteurs, dont une augmentation des prix de 125 % en vingt ans selon l’Insee, d’où le premier poste de consommation des ménages, à 28,5 % du total.

Lire aussi - Origine, âge, sexe, orientation sexuelle… L’état des lieux des discriminations dans l’accès au logement en France

Et une baisse de la construction de logements neufs, en chute d’un tiers depuis quatre ans, avec 350 000 mises en chantier en 2020 au lieu de 437 000 en 2017, d’après le rapport de la commission présidée par ­François ­Rebsamen à l’automne 2021. La Fondation Abbé Pierre recensait pour sa part 4,1 millions de personnes mal logées en janvier 2022. La demande de logements sociaux augmente deux fois plus vite que le nombre de biens disponibles.


Retrouvez cet article sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles