Marchés français ouverture 6 min
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0598
    +0,0011 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    22 378,56
    +149,04 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    19 688,06
    -482,24 (-2,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,11
    -7,68 (-1,66 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     

Logement étudiant: quelles sont les villes les moins chères et les plus coûteuses?

Ludovic MARIN / AFP

INFOGRAPHIE - Au lendemain des premiers résultats de Parcoursup, des milliers d'étudiants doivent désormais tenter de dénicher un logement pour effectuer leurs études supérieures. Certaines villes enregistrent des prix particulièrement élevés pendant que d’autres manquent cruellement du logement.

Après le stress des , jeudi 2 juin, pour 931.000 lycéens et étudiants en réorientation, une nouvelle bataille les attend: la recherche d’un logement, du moins, pour ceux qui seront contraints de quitter le cocon familial pour effectuer leurs études supérieures. Une étape cruciale qui ne s’avère pour environ 900.000 étudiants en France. En effet, selon l’ (OVE), sur les 2,7 millions d'étudiants que comptabilise le ministère de l’Enseignement supérieur, un tiers d’entre eux vit en location, seul ou en couple.

Pour espérer dénicher le meilleur bien, certains étudiants se sont rués vers les sites de location jeudi soir. "48% de nos inscriptions concernent des étudiants ce vendredi 3 juin, contre 30% avant les résultats de Parcoursup", rapporte Richard Horbette, fondateur de LocService, une plateforme qui propose aux locataires de remplir une demande de location pour 24 euros leur permettant de trouver un logement sans frais d’agence. "Il est judicieux de débuter ses recherches le plus tôt possible pour obtenir le meilleur logement en termes de qualité/prix. D’autant plus que certaines villes manquent cruellement d’habitations pour étudiants", souligne-t-il.

Tension sur le marché à Angers et Lyon

À en croire la dernière publiée mercredi 1er juin, Angers est la commune qui souffre de la plus grande tension sur le logement pour les étudiants. Pour un logement, il y a en moyenne 4,49 demandes, contre 4,04 à Lyon et 3,88 à La Rochelle. À l’inverse, Paris, ville la plus plébiscitée, "n’apparaît même pas dans le top 10 des villes les plus tendues", est-il indiqué dans l’étude. Cette dernière observe en effet une baisse de la demande locative dans la capitale sur les 12 derniers mois. "Bien que la région parisienne reste la première région étudiante de France avec 20% des étudiants qui ciblent ce secteur, ce chiffre est en forte baisse par rapport à celui d’avant-crise sanitaire où il était de 26%", est-il détaillé. En revanche, les communes situées près de Paris enregistren[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles