Marchés français ouverture 6 h 44 min
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    27 389,97
    +7,41 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0868
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,10 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    21 830,21
    +327,44 (+1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    539,17
    +22,16 (+4,29 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     

L'offensive médiatique de Brigitte Macron est-elle payante?

Journal télévisé de TF1, interview-fleuve dans le Parisien: la "première dame" est omniprésente dans les médias alors qu'Emmanuel Macron aborde l'une des réformes les plus cruciales de sa présidence. Une offensive de communication qui suscite des critiques du coté du RN et de LFI.

Alors qu'est lancée la réforme des retraites, l'épouse d'Emmanuel Macron est très présente dans les médias. En soutenant de façon appuyée son mari, Brigitte Macron a irrité ces derniers jours la gauche, qui l'accuse aussi d'un clin d'oeil à la droite de l'échiquier politique.

"Mari adorable"

"J'ai un mari qui est adorable avec sa femme. C'est un homme profondément honnête et profondément vrai", déclarait lundi sur TF1 l'épouse du chef de l'Etat, à l'occasion du lancement de l'opération Pièces Jaunes en faveur des enfants à l'hôpital. Face aux lecteurs du Parisien, la "première dame" s'est encore attachée jeudi à humaniser le président et à défendre son action, au moment où il joue une partie de son quinquennat sur la réforme des retraites : "J’entends que ce n’est pas de gaité de cœur que la réforme est lancée mais que, sans cela, le système ne tient pas à long terme".

Prise de position sur les uniformes

Coincidence ou pas, elle s'est dite aussi en faveur du port d'un uniforme - "simple et pas tristoune" - à l'école, la veille du jour où la question était débattue à l'Assemblée dans le cadre de la journée réservée au groupe Rassemblement national. A gauche, l'agacement est grand sur le sujet de l'uniforme, tout comme sur la réforme des retraites.

<em>Brigitte Macron en compagnie du sélectionneur national Didier Deschamps lors du lancement de l'opération "Pièces Jaunes" à Nice, le 11 janvier 2023 (AFP - Valery HACHE)</em>
Brigitte Macron en compagnie du sélectionneur national Didier Deschamps lors du lancement de l'opération "Pièces Jaunes" à Nice, le 11 janvier 2023 (AFP - Valery HACHE)

Critiques du RN et de LFI

"Donc la femme du Président prend position pour défendre une politique publique le jour où le #RN la propose dans sa niche à l'Assemblée", ironise la secrétaire nationale des Verts, Marine Tondelier sur Twitter. "Brigitte #Macron n'a aucun mandat ni aucune fonction politique, elle n'a aucune légitimité à porter une parole d'autorité sur la #ReformeDesRetraites", estime pour sa part le député insoumis Bastien Lachaud sur Twitter.

"Pas de stratégie de communication"

Des reproches balayés d'un revers de main par un conseiller de l'[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi