La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 786,45
    -245,30 (-1,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Locaux vétustes, pas aux normes, mal isolés… Pourquoi Macron a engagé 37 millions d’euros de travaux à l’Élysée

THOMAS COEX / AFP

Cuisine refaite à neuf, nouvelle crèche, déménagement de l’état-major… Les chantiers se succèdent à l’Élysée, mais les bâtiments restent mal isolés et le système de sécurité incendie pas au point. Avant les journées du patrimoine des 17 et 18 septembre, état des lieux de la présidence de la République.

En cette rentrée, le palais de l’Élysée connaît une petite révolution culinaire. Les agapes du président de la République ne sont plus mitonnées dans les cuisines de l’hôtel d’Évreux, le bâtiment principal où sont installés Emmanuel Macron et ses équipes, mais dans celles de l’hôtel de Marigny, situé dans une rue adjacente. La raison ? Les fourneaux habituels de la présidence, qui occupent 600 m2 en sous-sol et servent quelques dizaines de milliers de repas par an, subissent de lourds travaux et la préparation des plats a dû être déménagée. Un chantier maintes fois reporté depuis 2009 qu’il était plus que temps de lancer.

"Les grandes cuisines de l’hôtel d’Évreux ne sont plus conformes aux normes en vigueur, notamment en matière de séparation des circuits chaud et froid et de stockage des denrées, s’alarmait en effet la Cour des comptes cet été dans son traditionnel rapport sur le budget de la présidence. Elles présentent aujourd’hui un risque significatif, alors même qu’elles assurent la préparation des dîners d’État et autres réceptions." Un mauvais coup porté à réputation de la table du Château !

"Les derniers travaux dans les cuisines remontaient à 1984, reconnaît-on à l’Élysée. C’est un gros chantier qui a pu être démarré grâce à la volonté du président de la République, qui a considéré que si on ne le faisait pas maintenant, cela coûterait de plus en plus cher et serait de plus en plus risqué. Nous avons donc fait le choix de rénover l’ensemble et de créer des liaisons entre les cuisines et les salons pour faciliter la circulation des personnels et des marchandises."

"Des bâtiments vétustes"

Démarrés le 1er juin, les travaux, qui incluent la dépollution de la cour attenante, devraient durer jusqu’en mai 2024 et coûter quelque 8 millions d’euros. Une opération qui réduira le faste de la présidence durant cette période : les réceptions exceptionnelles, tels que les dîners d’État à 300 couverts, seront autant que possible délocalisées dans d’autres lieux, comme au Château de Versailles. Les cuisines de l’hôtel de Marigny n’étant pas dimensionnées pour [...]

Lire la suite sur challenges.fr

VIDÉO - Emmanuel Macron : pourquoi il a fait grimper les factures d'électricité à l'Elysée