Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 772,99
    -5,11 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    17 853,02
    -4,00 (-0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0741
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 052,39
    -2 203,42 (-3,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 324,31
    -65,09 (-4,68 %)
     
  • S&P 500

    5 480,86
    +7,63 (+0,14 %)
     

Locations de courte durée : est-ce bientôt la fin du règne d'Airbnb ?

Filios Sazeides / Unsplash

Depuis des années, Airbnb a façonné le paysage de la location de courte durée à l'échelle mondiale. Mais les temps changent, et les réglementations locales et nationales se multiplient. À New York, une nouvelle loi interdit désormais la location de logements pour moins de trente jours, sauf si le propriétaire réside sur place, indique The Atlantic, relayé par Ouest-France. Conséquence immédiate : la disparition de milliers d'annonces, témoignage direct de l'impact de ces mesures restrictives sur la plateforme.

«En France, le dilemme se pose entre la location à long terme et celle à courte durée. Airbnb semble plus rentable, mais cela réduit l'offre pour les locations à long terme», explique à nos confrères Mehdi Farajallah, chercheur à la Rennes School of Business. La pression s'intensifie dans les villes touristiques comme Paris, où la pénurie de logements est devenue un enjeu majeur. Dans la capitale, les résidences principales peuvent être louées pour de courtes durées dans une limite de 120 jours par an, sous réserve d'enregistrement à la mairie. Des démarches supplémentaires sont nécessaires pour louer des logements non principaux, comme la transformation d’une surface commerciale de logement pour compenser, indique Ouest-France.

Ces restrictions se multiplient à travers le pays et contraignent de plus en plus les propriétaires. Plus de 200 villes exigent un enregistrement pour toute location de courte durée. Une simple formalité qui, selon une étude du collectif ParisVSBnb, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Achat immobilier : dégât des eaux, cambriolage… cet outil vous informe sur les risques du bien
Immobilier : la catastrophe annoncée peut encore être évitée si...
Succession : ma mère usufruitière de la maison entre en Ehpad, puis-je vendre en tant que nu-propriétaire ?
Airbnb : puis-je m’opposer à une mise en location dans ma copropriété ?
Arnaque : ce propriétaire se retrouve avec une maison en travaux... depuis 2018 !