Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 954,25
    -106,82 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Location Airbnb : cette loi coup de poing va sacrément durcir la réglementation

C’est un texte qui n’a pas fini de faire du bruit. Le 29 janvier, la proposition de loi transpartisane visant à réguler les locations saisonnières, type Airbnb, fait son retour à l’Assemblée. Pour en saisir les enjeux, le «Grand rendez-vous de l’immobilier» (Capital / Radio immo) reçoit ce mois-ci Annaïg Le Meur, députée Renaissance (1ère circonscription du Finistère) à l’initiative de ce texte coup de poing.

Dans une première partie de notre entretien, la députée du Finistère revient précisément sur les motivations qui l’ont amenée à porter cette loi. Bretagne, Pays-basque… dans de nombreuses zones touristiques tendues, la prolifération des locations courtes durées est telle qu’il est devenu tout bonnement impossible de se loger pour une partie de la population… avec des impacts évidents sur l’activité économique locale.

Pour stopper l’invasion des Airbnb, le texte de loi entend activer plusieurs leviers. Une première idée forte est de soumettre toute nouvelle location saisonnière à un diagnostic de performance énergétique (DPE) au même titre que les locations classiques : la fin d’un régime d’exception donc, qui permettra de facto de réguler ce marché en interdisant aux propriétaires peu scrupuleux de louer des passoires thermiques à des saisonniers. Surtout, la loi entend permettre aux maires de communes de moins de 200 000 habitants d’imposer un enregistrement de toutes ces locations courtes durées, et dans la foulée de fixer leurs propres règles pour en limiter la portée (quotas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Surélever sa maison, cette solution innovante pour augmenter la surface habitable
Crédit immobilier : le calendrier probable des baisses de taux en 2024
Qu'est-ce qu'une promesse de vente ?
Combien investir pour améliorer son diagnostic de performance énergétique ?
Location : plus d’un Francilien sur cinq trafique son dossier pour trouver un logement