Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 110,46
    +121,66 (+0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,42
    -11,90 (-0,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Lizzy Caplan succède à Glenn Close dans l’adaptation de Liaison fatale : "Ce n’est pas mon travail de juger mon personnage"

Paramount+

De quelle manière la série, et par extension votre personnage Alex, s’émancipent du film original ?

Lizzy Caplan : Comme c’est une mini-série, nous avons plus de temps. On passe de 2h, à 8h. ce qui permets d’explorer davantage ce qu’il se passe dans la tête des personnages. On découvre l’enfance d’Alex, sa relation avec son père, et toutes les choses qui l’ont conduites à agir de manière aussi désespérée face à cet homme marié. De la même manière, on passe d’avantage de temps avec Dan, avec sa famille.

Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce projet en particulier ?

Je prends les choses comme elles viennent. Etant une grande fan du film, j’ai aimé l’idée de m’engager dans son adaptation. J’estimais que c’était l’un des rares films cultes qui pouvait bénéficier d’un regard plus moderne.

PUBLICITÉ

Malgré sa folie, avez-vous essayé de comprendre Alex, de vous mettre à sa place ?

Complètement. Ce n’est pas mon travail de juger mon personnage. J’estime que ma mission est de donner du sens à ses actions. Elle est l’héroïne de sa propre histoire, et sur le moment, dans son esprit, les décisions qu’elle prend sont légitimes.

Connaissiez-vous Joshua Jackson avant le tournage, professionnellement ou personnellement ?

Evidemment, j’avais regardé quelques épisodes de Dawson quand j’étais jeune. Mais nous ne nous étions jamais rencontré auparavant, ce qui est étonnant compte tenu qu’on fait tous les deux ce métier depuis plus de vingt ans.

À lire également

Joshua Jackson victime du "syndrome de l'imposteur" à cause de son imposant salaire dans la série “Dawson”

Quel souvenir gardez-vous de votre collaboration avec lui ?

C’était super. Je me suis souvent dit que mon expérience sur cette série aurait été bien plus brutale si je n’avais pas eu un partenaire de jeu aussi formidable.

Qu’est-ce qui motive vos choix de carrière désormais ?

Je veux continuer à me diversifier le plus possible. J’aime jouer des femmes complexes, qu’il est impossible d’aimer ou d’apprécier. Ce sont mes plus gros challenges actuellement.

Masters of sex, Anatomie d’un divorce, Castle Rock, Liaison fatale<...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi