La bourse ferme dans 7 h 24 min
  • CAC 40

    6 667,47
    +54,71 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 127,11
    +37,81 (+0,92 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,03 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1893
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 811,70
    -5,50 (-0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    33 721,66
    -1 653,60 (-4,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    975,91
    +26,01 (+2,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,03
    -0,92 (-1,24 %)
     
  • DAX

    15 654,12
    +109,73 (+0,71 %)
     
  • FTSE 100

    7 100,84
    +68,54 (+0,97 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,62 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • HANG SENG

    26 188,66
    +227,63 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    +0,0015 (+0,11 %)
     

Livreurs, entreprises, restaurants... dans la guerre de la livraison à domicile, qui tire son épingle du jeu ?

·1 min de lecture

Ces grands chefs n’imaginaient sûrement pas se mettre un jour aux petits plats à réchauffer au micro-ondes. L’application Uber Eats peut se targuer d’avoir ajouté en 2020 à ses menus des créations d’Alain Ducasse (à Paris), de Michel Sarran (Toulouse), de Joseph Viola (Lyon) ou encore de Philippe Etchebest (Bordeaux). Dans la capitale, Deliveroo s’est mis à livrer les burgers au fromage de brebis ou au foie gras poêlé d’Hélène Darroze, ou encore des volailles signées Guy Savoy. De très chics arguments pour les plateformes de livraison, plutôt habituées à transporter Big Mac et tacos.

Des brasseries aux étoilés, les restaurateurs ont basculé dans un même mouvement vers la livraison à domicile pour compenser la fermeture de leurs salles. Pour le plus grand succès de Deliveroo, Uber Eats et Just Eat. Passé la sidération du premier confinement qui a vu beaucoup d’adresses fermer complètement, leurs chiffres se sont affolés. "Notre activité a doublé au deuxième trimestre par rapport à 2019", détaille Bastien Pahus, directeur d’Uber Eats en France, le leader du marché. "Il y a eu une accélération constante à partir de mai, qui a culminé à un pic en octobre-novembre", confirme de son côté Kevin Mauffrey, directeur commercial de Deliveroo, le deuxième acteur dans l’Hexagone.

Ces plateformes ont recruté chacune 8.000 restaurants dans l’année et des bataillons de livreurs – ils sont 40.000 rien que pour Uber Eats (10.000 de plus en un an). Les clients y ont visiblement trouvé leur compte, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jeux vidéo : l’éditeur de Call of Duty accusé de harcèlement sexuel et machisme
Face à la dynamique exponentielle du Covid-19, la BCE rassure sur les taux d’intérêt
Collision impliquant un Boeing à Dubaï
Le e-commerce, au cœur de la stratégie de l'Oréal
Pétrole : les prix continuent d'augmenter, la demande semble solide

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles