La bourse ferme dans 3 h 27 min
  • CAC 40

    7 080,22
    +8,43 (+0,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 128,89
    -2,79 (-0,07 %)
     
  • Dow Jones

    33 550,27
    -68,63 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0544
    -0,0031 (-0,30 %)
     
  • Gold future

    1 893,20
    +2,30 (+0,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 104,95
    -311,98 (-1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    568,47
    +5,83 (+1,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    93,20
    -0,48 (-0,51 %)
     
  • DAX

    15 205,37
    -12,08 (-0,08 %)
     
  • FTSE 100

    7 557,83
    -35,39 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 092,85
    +29,25 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    4 274,51
    +0,98 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    31 872,52
    -499,38 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    17 373,03
    -238,84 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2211
    +0,0053 (+0,43 %)
     

Les Livrets A et LDDS battent tous les records de collecte, malgré le gel de leur taux

Pexels

Le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ont poursuivi au mois de juillet leur dynamique record de cette année, a annoncé mardi 22 août la Caisse des dépôts (CDC), en dépit d'un gel du taux de rémunération à 3% décidé par Bercy.

La différence entre les dépôts et les retraits (collecte nette) le mois dernier de ces deux produits phares de l'épargne réglementée s'est élevée à +3,13 milliards d'euros, un record pour un mois de juillet, pour atteindre un encours total de 547,4 milliards d'euros, du jamais vu là aussi. C'est cette fois-ci le LDDS qui a tiré la collecte nette vers le haut, en enregistrant un mois de juillet record (+0,97 milliard d'euros). La bonne tenue du Livret A (+2,16 milliards d'euros) permet au montant cumulé d'atteindre un record à la fois sur le mois de juillet mais aussi au total depuis janvier.

Les Livrets A et LDDS ont enflé de 37,67 milliards d'euros (+7,4%) depuis le début d'année, du jamais vu. A ce rythme de collecte, ils pourraient dépasser l'année record de 2012, dopée à l'époque par le relèvement des plafonds.

L'année flamboyante en cours s'explique notamment par le passage de 2 à 3% du taux au 1er février et la faible concurrence du fonds euros de l'assurance vie. Le maintien du taux à 3% au 1er août proposé par la Banque de France et validé par Bercy le 13 juillet, au lieu des 4,1% prévus selon la méthode de calcul, n'a donc pas freiné l'intérêt de l'épargne réglementée le mois dernier.

Il a en revanche attiré l'attention (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite