Livrets bancaires : comment seront imposés vos intérêts en 2013

Les modalités d'imposition des gains tirés des livrets bancaires vont être modifiées en 2013, en raison de la volonté du gouvernement d'aligner, du moins en partie, la fiscalité du capital sur celle du travail. Explications.

Un coup dur… et un vrai casse-tête pour les épargnants. Le gouvernement a décidé d'aligner la fiscalité des intérêts de placements (livrets bancaires, compte à terme, obligations…) sur celle du travail. Mais cette réforme, qui entrera en vigueur le 1er janvier, épargnera les personnes dont les gains tirés de ces produits sont inférieurs à 2.000 euros par an. Ce qui crée deux situations différentes.

Si vos intérêts sont supérieurs à 2.000 euros brut par an

Plus question d'opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) de 24%, ce qui va pénaliser les plus hauts revenus. Actuellement, les contribuables qui se situent dans une tranche d'imposition marginale supérieure à 30% ont en effet tout intérêt à choisir le PFL. Leurs gains sont alors taxés à 39,5%, en ajoutant les prélèvements sociaux, à 15,5% depuis le 1er juillet dernier.

A compter du 1er janvier 2013, ces intérêts devront forcément être intégrés à l'impôt sur le revenu. Ils seront donc taxés à 0%, 5,5%, 14%, 30%, 41% ou 45%, selon la tranche marginale à laquelle est imposé le ménage. Ce à quoi il faudra toujours ajouter les prélèvements sociaux.

Pour être parfaitement exact, il faut toutefois prendre aussi en compte la part de CSG déductible du revenu imposable. Celle-ci va passer, au 1er janvier, de 5,8 à 5,1% pour les revenus du patrimoine. Mais cela n'empêchera pas les gros contribuables d'être durement taxés : le taux d'imposition des intérêts atteindra 43,97% pour ceux dans la tranche à 30%, 54,41% pour la tranche à 41% et même 58,21% pour la tranche à 45%.

Pour mieux comprendre, prenons l'exemple d'un contribuable dans la tranche à 30%, dont les intérêts ...

... Lire la suite sur capital.fr