Marchés français ouverture 1 h 43 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 706,70
    -157,62 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,1915
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 781,77
    -316,52 (-1,09 %)
     
  • BTC-EUR

    42 722,87
    +1 069,77 (+2,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 028,77
    +85,60 (+9,08 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Livret A, assurance-vie... comment les Français ont épargné en 2020

·2 min de lecture

Les Français ont gonflé leur bas de laine, en privilégiant à la fois des placements sûrs et d'autres plus risqués.

Cent milliards d'euros: c'est le montant astronomique du surcroît d'épargne des Français en 2020. Avec un pouvoir d'achat globalement préservé, grâce aux mesures de soutien, ils ont moins consommé à cause des confinements. Et cette tendance, avec ses effets négatifs sur la croissance, va se poursuivre cette année: 75% des CSP+ vont accroître leur épargne au détriment de leur consommation, selon notre sondage Odoxa.

L\'assurance-vie déçoit, la Bourse plaît
L\'assurance-vie déçoit, la Bourse plaît

Cette crise a aussi transformé les habitudes d'épargne. "Pendant les crises, le premier réflexe est de constituer une épargne de précaution et cela a été le cas en 2020: les livrets A et LDDS, mais aussi les comptes courants et même l'épargne en cash à la maison", constate Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Epargne. Même si beaucoup de Français ont été peu impactés par la crise, grâce au chômage partiel, ils préfèrent avoir de quoi faire face à un coup dur. Toutefois, avec une baisse de 6,5 milliards d'euros de la collecte, la plus forte chute depuis vingt ans pour un produit dont le stock géré atteint toujours près de 1.800 milliards d'euros.

Lire aussi

"Ce n'est pas tant la chute des taux d'intérêt que les conditions qu'imposent les assureurs sur l'investissement (avec une part en unités de compte, sans garantie du capital) qui a découragé les épargnants", explique Philippe Crevel. Quitte à prendre des risques, autant le faire soi-même, semblent se dire les Français. Selon notre sondage Odoxa, 20% d'entre eux - soit près de la moitié des épargnants actifs - ont modifié leur stratégie d'épargne, notamment en se tournant vers des placements plus dynamiques. , qui était désertée depuis de nombreuses années.

Activité boursière

D'après une étude de l'Autorité des marchés financiers (AMF), publiée fin janvier, 800.000 personnes ont ouvert un compte titres ou un plan d'épargne en actions (PEA) depuis deux ans. Et la part des particuliers dans les volumes traités par Euronext a quasiment doublé l'an dernier. "Une conjonction de facteurs a amené cet eng[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi