La bourse ferme dans 6 h 32 min
  • CAC 40

    6 540,81
    -37,79 (-0,57 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 072,82
    -29,77 (-0,73 %)
     
  • Dow Jones

    35 144,31
    +82,76 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1780
    -0,0028 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 795,60
    -3,60 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    31 670,49
    -970,75 (-2,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    884,12
    -31,36 (-3,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,04
    +0,13 (+0,18 %)
     
  • DAX

    15 497,42
    -121,56 (-0,78 %)
     
  • FTSE 100

    6 969,25
    -56,18 (-0,80 %)
     
  • Nasdaq

    14 840,71
    +3,72 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 422,30
    +10,51 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,3776
    -0,0048 (-0,35 %)
     

Livret A, assurance vie, compte courant… L'effet pervers de l'inflation sur votre épargne

·1 min de lecture
Epargnant inquiet
Epargnant inquiet

C’est le contrecoup de l’arrêt brutal de l’économie l’an dernier avec la crise du coronavirus. La hausse des prix qui avait été de 0,5% en 2020 s’accélère. En mai, elle atteignait 1,4% et elle devrait être de 1,5% en moyenne en 2021, avec un pic à 2,1% en octobre, selon les dernières projections de la Banque de France. Rien d’alarmant pour l’instant à en croire les économistes interrogés par MoneyVox. « Cette remontée de l’inflation est surtout technique. Il n’est pas question ici de spirale inflationniste qui serait alimentée par une hausse des salaires », explique Philippe Crevel.

La poussée actuelle est principalement liée à la hausse des matières premières, notamment les prix du pétrole et donc des carburants, en raison d’une reprise plus rapide que prévue de l’économie mondiale. « On joue à se faire peur. Nous assistons à des frictions de sortie de crise. En cas de surchauffe, la Banque centrale européenne (BCE), dont la mission est d’avoir une inflation cible de 2%, interviendrait pour relever ses taux directeurs », explique Cyril Blesson, associé au sein du cabinet Pair Conseil et éditeur des Cahiers de l'épargne. La Banque de France table d'ailleurs sur une hausse des prix plus light de 1,2% en 2022 et en 2023.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Le bitcoin est-il mort ?
- RED by SFR : bénéficiez d'un forfait mobile dès 5 euros (dernières heures)
- Les retraités ont le plus gros budget vacances

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles