Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,0827
    -0,0032 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 807,59
    -521,06 (-0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,27
    -16,14 (-1,06 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     

Livres, procès, salaires… que gagne encore Eric Zemmour ?

JEANNE ACCORSINI/SIPA

Il n’empêche que depuis l’annonce de sa candidature aux élections présidentielles, Eric Zemmour a dû renoncer à de juteux revenus. Selon sa déclaration de patrimoine à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) (supprimée du site depuis sa défaite), l’ex-journaliste percevait en 2020, 66 181 euros de revenus annuels au Figaro, soit un salaire net 5515 euros par mois. Selon Le Parisien, il empochait aussi à l’époque entre 2000 et 3000 euros bruts pour chacune de ses participations à “Face à l’info” sur CNews, émission qu’il a d’ailleurs choisi, mercredi, pour lancer la communication autour de son nouveau livre. Et ses prestations hebdomadaires dans “Zemmour et Naulleau” lui rapportaient en prime 7000 euros par semaine. Le candidat d’extrême-droite a donc dû faire une croix sur ces sommes, comme il l’écrit lui-même dans son nouveau livre : “la décision du CSA qui m'expulsait de la télévision ; les craintes du Figaro qui me forçait à quitter le journal ; Albin Michel qui refusait de me publier…” Notons toutefois qu’il reste propriétaire de cinq appartements à Paris, pour une valeur vénale globale de près de trois millions d’euros.

Face à la décision d’Albin Michel _ éditeur du Suicide français en 2014, écoulé à 450 000 exemplaires _, de mettre fin à leur relation, Eric Zemmour avait toutefois réussi à retomber sur ses pieds. Déjà, en attaquant son ancien éditeur pour rupture abusive de contrat : à l’époque, le site ActuaLitté évoquait une proposition de conciliation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pétrole chute encore et atteint son plus bas niveau sur 15 mois
L'inflation tombe à son plus bas niveau aux Etats-Unis tandis que le CAC 40 décolle
Gangrenés par l'inflation, les salaires réels plongent au Royaume-Uni
Covid-19 : “On va vivre encore plusieurs années avec le virus”
Retraites : François Bayrou enjoint Elisabeth Borne "de choisir une autre voie" que le 49.3