La bourse ferme dans 6 h 44 min
  • CAC 40

    6 693,04
    -3,92 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 955,05
    -1,48 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    33 947,10
    -482,78 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0492
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    1 784,80
    +3,50 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    16 215,79
    -427,92 (-2,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,45
    -9,77 (-2,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,47
    +0,54 (+0,70 %)
     
  • DAX

    14 448,74
    +1,13 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 553,79
    -13,75 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    11 239,94
    -221,56 (-1,93 %)
     
  • S&P 500

    3 998,84
    -72,86 (-1,79 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2173
    -0,0021 (-0,17 %)
     

La livre Sterling vacille, le Royaume-Uni fonce vers une récession historique : le conseil Bourse

Pixabay

La Banque d’Angleterre (BoE) prend le taureau par les cornes. Face à une inflation à deux chiffres (l’indice des prix à la consommation a atteint en septembre 10,1%, soit un pic de 30 ans), la banque centrale du Royaume-Uni a relevé son taux directeur de 0,75 point de pourcentage. “C’est la première fois cette année mais aussi depuis 1989 qu’elle réalise un resserrement aussi important”, souligne WesternUnion. Loin d’en profiter, la livre Sterling (GBP) a tangué, la banque d’Angleterre ayant averti que l’économie britannique allait probablement vivre sa plus longue récession depuis 100 ans, affectée par une inflation qui devrait rester supérieure à 8% jusqu’au troisième trimestre 2023. La Banque d’Angleterre table désormais sur 8 trimestres consécutifs de croissance négative entre le troisième trimestre 2022 et le deuxième trimestre 2024, pour un recul cumulé de presque 3% du PIB sur cette période, alors que la BoE tablait en août dernier sur une contraction totale de 2,1% sur 5 trimestres.

“Si ce repli se veut moins important que ceux observés lors des récentes crises (-22% durant la crise du Covid-19, -6% durant la crise financière de 2008/2009), sa durée a de quoi inquiéter”, relève WesternUnion. La Banque d’Angleterre a brossé le tableau d’un scénario noir dit de stagflation (croissance économique molle et inflation élevée), tant redouté par les investisseurs.

>> Découvrez 21 millions, la newsletter consacrée aux cryptomonnaies de Capital. Des conseils et des analyses des cours (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grande distribution : Michel-Edouard Leclerc annonce une "inflation à deux chiffres"
TotalEnergies : fin de la grève à Feyzin, dernière raffinerie concernée par le mouvement
Binance va racheter la plateforme rivale FTX.com en difficulté
Un avion low-cost dérouté à cause d'une panne de toilettes
Le Puy du fou a atteint un nombre record de visiteurs cette année