Marchés français ouverture 7 h 53 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 659,75
    +112,70 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0553
    +0,0115 (+1,10 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 823,03
    +169,64 (+0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    677,94
    +435,26 (+179,36 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

La livre Sterling (GBP) plonge, la croissance du Royaume-Uni et la Banque d’Angleterre déçoivent

·1 min de lecture

La livre Sterling (GBP) est à la peine. Elle est tombée ce matin à son plus bas niveau depuis novembre 2020, après les commentaires “pacifistes” du gouverneur de la Banque d'Angleterre, Andrew Bailey, et à la publication de quelques données “peu encourageantes” sur l’économie du Royaume-Uni, rapporte Matthew Ryan, analyste senior chez le spécialiste du change Ebury. Après les chiffres de l'inflation du Royaume-Uni de mars, “nous nous attendions à ce que M. Bailey fasse volte-face hier, ouvrant la porte au rythme agressif des hausses des taux bancaires pour le reste de l'année. Au lieu de cela, il a semblé être plus préoccupé par l'impact de la hausse des prix sur l'économie britannique, notant la perspective d'une récession et d'un ralentissement du marché du travail. Les investisseurs n'ont pas apprécié ces propos, ni le rapport de ce matin sur les ventes de détail au Royaume-Uni, qui est resté bien en deçà des prévisions”, relève l’expert.

L'indice PMI (indice des directeurs d'achat) des services de ce matin a également manqué sa cible, l'indice tombant à 58,3 en avril contre 62,6 en mars. “Bien qu'il soit encore confortablement en territoire expansionniste (la barre des 50 sépare le territoire haussier de la zone de contraction, NDLR), il contribue à la thèse d'un ralentissement de la croissance britannique et la livre Sterling a réagi en tombant aux alentours du niveau de 1,29 sur le dollar américain, soit une baisse de 1% par rapport au début de la journée”, relève l’expert. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une retraitée victime d'une arnaque à la fausse offre d'emploi
Engagement jeunes, la plateforme qui favorise le recrutement des apprentis
Change : comment expliquer l’envolée du dollar ? Le message de l’analyse technique
Accélération de la croissance dans la zone euro en avril
Netflix, Zoom, Peloton, ces entreprises qui regrettent l'époque de la pandémie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles