La bourse est fermée

Livre Sterling, forte volatilité en vue face à l’euro : le conseil Bourse du jour

Alors que les discussions post-Brexit entre Londres et Bruxelles se sont mal engagées, la livre sterling (GBP) a accusé une forte chute face à l’euro (EUR), dernièrement. "La livre sterling a souffert la semaine dernière, attaqué principalement sur deux fronts. En plus des risques liés au Covid-19 (la propagation du coronavirus) qui pèsent sur l’ensemble des marchés, Boris Johnson reste droit dans ses bottes avec sa volonté de se retirer des négociations avec l’UE sans accord" ("no deal"), explique à cet égard la société fintech Ebury (services de change et de financement flexible).  

"Pour autant, en dépit des gros titres, la livre sterling a très peu bougé durant les négociations de Londres hier, avec des échanges du câble (la paire de devises GBP/USD) autour de 1,28. L'absence de réelle remontée du GBP peut être largement attribuée au fait que la Banque d'Angleterre, contrairement à son homologue de la Zone Euro, a la possibilité de baisser ses taux pour tenter d’endiguer les effets du Coronavirus. Après la Fed, les banques centrales tentent de s'organiser. A titre d'exemple, la Banque du Canada a emboîté le pas de la Fed cet après-midi (mercredi 4 mars 2020). Cette baisse des taux de la Fed, combinée à celle du Canada pourraient être un précurseur pour les autres banques centrales", juge Ebury. 

>> A lire aussi - D'un point de vue historique, le Brexit n'est pas une surprise

Les dirigeants britanniques vont se réunir quant à eux le 26 mars prochain. "À ce stade, nous pouvons considérer une baisse des taux à la fin du mois comme une quasi-certitude. Les marchés monétaires s’attendent d’ailleurs complètement à cette baisse, contre environ 80% avant celle de la Fed. Le gouverneur Carney, qui sera remplacé avant la réunion, a notamment poussé dans ce sens hier, affirmant qu'il s'attendait à une réponse “puissante” des banquiers centraux et gouvernements pour lutter contre les risques posés par le coronavirus", rapporte la société fintech. L'impact pourrait être toutefois

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les dépôts de plainte se multiplient après la découverte de vers dans du lait pour bébé
Le pétrole rechute, l’Opep et la Russie peinent à s’entendre
Crédit immobilier : les courtiers évincés par les banques, quelles conséquences pour vous ?
A vendre : cette incroyable résidence cannoise pourrait devenir l’une des plus chères de France
Réforme des retraites : cette piste pour financer les départs anticipés pour pénibilité