La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 130,22
    -122,91 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    -0,0029 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 842,70
    +1,50 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    27 695,92
    -932,19 (-3,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,90
    -22,47 (-3,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    112,70
    +0,49 (+0,44 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 272,62
    -115,87 (-1,02 %)
     
  • S&P 500

    3 880,74
    -20,05 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2487
    +0,0012 (+0,10 %)
     

Les livraisons de gaz russe vers l'Europe ont baissé de 27% en janvier-avril sur un an

Champ gazier de Bovanenkovo, en Russie, le 21 mai 2019 (AFP/Alexander NEMENOV) (Alexander NEMENOV)

Les livraisons de gaz russe vers les pays de l'UE et la Turquie ont fortement baissé entre janvier et avril par rapport à cette même période en 2021, tandis que celles vers la Chine ont explosé, a annoncé dimanche Gazprom.

"Les exportations vers les pays hors CEI (l'UE et la Turquie, ndlr) se sont élevées à 50,1 milliards de mètres cubes, soit 26,9% de moins qu'à la même période de 2021", a indiqué dans un communiqué le groupe contrôlé par l'Etat russe, sans fournir d'explication.

Gazprom précise continuer de fournir du gaz "en pleine conformité avec les obligations contractuelles".

Sur cette même période, le géant gazier a indiqué que sa production était en baisse de 2,5% sur un an, à 175,4 milliards de mètres cubes.

Les livraisons vers le marché intérieur ont elles aussi diminué, de 3,7 %, "notamment en raison du temps chaud de février".

Les exportations vers la Chine ont en revanche explosé, grimpant de 60% sur un an via le gazoduc Power of Siberia.

Gazprom a par ailleurs indiqué que les réserves de gaz dans les installations de stockage souterrain européennes étaient de 6,9 milliards de mètres cubes.

"Pour atteindre l'objectif de remplissage à 90% des installations de stockage affiché par l'Union européenne, les entreprises devront pomper 56 milliards de mètres cubes supplémentaires de gaz", affirme Gazprom.

"La reconstitution des réserves de gaz dans les installations souterraines en Europe est un défi très sérieux", a assuré le groupe, soulignant que la capacié de livraison journalière avait des limites techniques et que "la quantité totale de gaz disponible sur le marché européen dépend fortement de la demande sur le marché asiatique en pleine croissance".

Les prix de l'énergie flambent en Europe, l'UE n'ayant pour l'instant pas pu se résoudre à mettre en place un embargo de pétrole et gaz russes.

En 2021, Gazprom a affiché un bénéfice net record multiplié par treize sur un an, à 2.159 milliards de roubles (près de 28 milliards d'euros au taux actuel), porté par la forte croissance de la demande en hydrocarbures.

bur/sba

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles