La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 595,59
    -219,48 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Lithium: la France assise sur une mine d'or blanc à exploiter

Abaca

Plus de 40 gisements seraient porteurs de lithium en France. De quoi largement réduire notre dépendance à la Chine sur ce minerai essentiel à la production de batteries électriques. Mais encore faut-il pouvoir les exploiter à un coût raisonnable.

Au cœur des bois, la mine de Beauvoir attend sagement son heure. A quelques pas d'Echassières, dans l'Allier, la présence d'une roche blanche pourrait bientôt bouleverser la vie de ses habitants. D'après les premières recherches menées par Imerys, le sous-sol de cette carrière, exploitée pour son kaolin depuis 1859, recèlerait une densité importante de lithium. "Ce n'est pas une surprise", confie un porte-parole du groupe. Le petit village bien paisible de moins de 400 habitants serait assis sur l'un des principaux gisements d'Europe, identifié dès les années 1980. Et Imerys, propriétaire de la mine, se voit déjà extraire 34.000 tonnes de lithium par an à partir de 2028.

Sa production serait suffisante pour équiper "l'équivalent de 700.000 véhicules électriques", selon le groupe minier. Une prévision qui doit être prise avec prudence: aucun permis d'exploitation n'a pour le moment été accordé à Imerys. Dans cette petite commune du Bourbonnais, les riverains se demandent comment cette mine pourra s'approvisionner en eau pour purifier le minerai. Et l'acheminer en sous-sol, comme l'a promis Imerys. Une étude hydrologique est en cours, alors que cinq réunions publiques ont déjà été organisées à Echassières. Une exigence fixée par l'Initiative pour l'assurance d'une extraction minière responsable (Irma), lancée en 2006 par un groupe d'entreprises et d'ONG. "Cette norme nous oblige à une transparence absolue", assure la direction d'Imerys.

Lire aussiEt si l'on ouvrait des mines de lithium en France?

Est-ce le retour des mines dans l'Hexagone? Pendant plus d'un siècle et demi, l'or et l'arsenic ont fait la fortune de l'Aude. L'uranium était extrait dans le Limousin. Et le charbon tiré au chariot dans les bassins de houilles. De cette tradition minière, il ne reste aujourd'hui que des puits béants, le plus souvent, et quelques terrils couverts d'herbes folles. En 2004, la dernière mine de charbon fermait à Creutzwald (Moselle). Les géants miniers s'étaient alors tournés v[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi