La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 166,84
    -130,89 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 542,12
    +2,82 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1245
    -0,0061 (-0,54 %)
     
  • HANG SENG

    24 289,90
    +46,29 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    32 998,49
    -95,74 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    849,16
    -6,65 (-0,78 %)
     
  • S&P 500

    4 349,78
    -6,67 (-0,15 %)
     

L'Italien Leonardo concevra le centre de cybersécurité de l'Agence spatiale européenne

·2 min de lecture

Le géant italien de l'aéronautique et de la défense Leonardo a annoncé ce mardi avoir signé avec l'Agence spatiale européenne (ESA) un contrat pour concevoir, construire et exploiter son nouveau centre opérationnel de cybersécurité.

Le géant italien de l'aéronautique et de la défense Leonardo a annoncé ce mardi avoir signé avec l'Agence spatiale européenne (ESA) un contrat pour concevoir, construire et exploiter le nouveau centre opérationnel de cybersécurité de l'organisme. Cette "infrastructure clé pour l'Europe" sera opérationnelle à partir de 2024 et aura comme objectif de "protéger les actifs spatiaux européens" et les centres terrestres de contrôle et de gestion des opérations "contre les cyber-menaces", explique Leonardo dans un communiqué.

Le groupe italien sera à la tête d'un consortium industriel composé de 19 entreprises d'Italie, de Belgique, de France, d'Allemagne, de Grande-Bretagne, d'Estonie et de Roumanie, a poursuivi Leonardo. Interrogé par l'AFP, Leonardo n'a souhaité préciser ni l'emplacement du futur centre ni le montant du contrat."Garantir la cyber-résilience des ressources spatiales est crucial pour l'économie et la sécurité de l'Europe" dans un contexte de "menaces accrues", a commenté Tommaso Profeta, directeur général de la division cybersécurité de Leonardo, cité dans le communiqué.

M. Profeta a également souligné "l'importance croissante des données satellitaires pour accéder à des services fondamentaux pour la vie de tous les citoyens et les activités des entreprises". Leonardo a vu son bénéfice net augmenter de 67,2% à 229 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, grâce à la reprise progressive d'un marché durement touché par la pandémie de coronavirus. Son portefeuille de commandes s'est élevé à 35,23 milliards d'euros fin septembre, ce qui garantit à Leonardo l'équivalent de deux ans et demi de production. Les nouvelles commandes ont atteint 9,3 milliards d'euros sur neuf mois, en hausse de 8,9%.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles