La bourse est fermée

L'Iran utilise des bulldozers sur le site du crash du Boeing ukrainien, ce qui pourrait rendre impossible la découverte de la vérité

L'Iran a utilisé des bulldozers pour déplacer les débris de l'avion qui s'est écrasé, détruisant potentiellement des preuves qui pourraient aider à déterminer exactement ce qui lui est arrivé. Les images et les témoignages provenant du site du crash, juste à l'extérieur de Téhéran, montrent au moins un bulldozer travaillant dans les débris sur le site où le Boeing 737-800 s'est écrasé mardi 7 janvier, tuant les 176 personnes à bord.

Le site est au centre d'une lutte géopolitique tendue relatif aux circonstances du crash de l'avion qui était opéré par Ukrainian International Airlines. L'Iran soutient que l'avion s'est écrasé en raison d'un problème technique à bord. Mais les gouvernements américain, britannique et canadien disent tous que l'avion a en fait été abattu par un missile sol-air iranien, citant des informations de leurs services de renseignement. Une vidéo semble également montrer l'impact.

Des preuves matérielles qui proviennent du site du crash pourraient fournir plus d'informations sur ce qui s'est passé. Mais la viabilité de ces preuves pourrait être compromise si elles sont abîmées.

Giancarlo Fiorella, chercheur pour le site internet d'investigation Bellingcat, a partagé une série de photos qui, selon lui, montraient des machines lourdes au travail.

"Je trouve ces photos affligeantes parce que cela pourrait être la scène d'un crime", a déclaré Giancarlo Fiorella à Channel 4 News. "S'il s'agit du lieu où un avion a été abattu, il ne faut pas perturber le site du crash avant qu'une enquête approfondie ne soit menée, et je ne suis pas sûr qu'elle ait été menée."

Eliot Higgins, un autre enquêteur de Bellingcat, a tweeté qu'en abîmant l'épave, il serait "presque impossible" d'enquêter correctement sur le crash :

"De plus en plus de témoignages de personnes ayant accès au lieu du crash indiquent que [les débris] ont été rassemblés en un tas, ce qui rend une enquête scientifique presque impossible."

D'autres, dont l'ambassadeur des États-Unis en Allemagne, sont allé

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Netflix a réduit le nombre de secondes avant de lancer automatiquement l'épisode suivant
Pourquoi les enfants qui regardent un écran le matin pourraient avoir trois fois plus de risques d'avoir des troubles du langage
Voici les 11 clubs de football les plus riches du monde
Le premier trailer de 'Morbius' pourrait donner un indice sur l'existence de plusieurs Spider-Man dans des univers parallèles
Le nouveau patron de Boeing, David Calhoun, gagnera 7M$ s'il parvient à remettre le 737 Max en service