La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 964,47
    -15,85 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    12 988,68
    +50,56 (+0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0115
    -0,0065 (-0,64 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 197,38
    -99,28 (-0,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    559,93
    +2,20 (+0,39 %)
     
  • S&P 500

    4 284,42
    +10,38 (+0,24 %)
     

L'Iran impose des sanctions à 61 ressortissants américains

L'iran a sanctionné 61 américains, dont des proches de l'ancien président américain Donald Trump.

L'Iran a annoncé samedi avoir imposé des sanctions à 61 ressortissants américains supplémentaires, dont l'ancien secrétaire d'État Mike Pompeo, pour avoir soutenu un groupe dissident iranien, alors que les pourparlers visant à relancer l'accord nucléaire de 2015 sont dans l'impasse.

Parmi les autres personnes inscrites sur la liste noire du ministère iranien des Affaires étrangères pour avoir exprimé leur soutien au groupe dissident exilé Moudjahidine-e-Khalq (MEK) figurent et , ont rapporté les médias iraniens.

Des négociations sur le nucléaire au point mort

Les sanctions, prononcées par le passé à l'encontre de dizaines d'Américains pour divers motifs, permettent aux autorités iraniennes de saisir les actifs détenus en Iran par les personnalités visées. L'absence apparente de tels actifs signifie que les mesures sont probablement symboliques. L'Iran a imposé des sanctions à 51 Américains en janvier, et mis 24 autres sur liste noire en avril.

Les pourparlers indirects entre l'Iran et les États-Unis sur la relance de ont débuté en novembre à Vienne et se sont poursuivis au Qatar en juin. Elles sont actuellement dans l'impasse. En 2018, le président américain a dénoncé l'accord qu'il jugeait trop favorable à l'Iran et a réimposé des sanctions, incitant Téhéran à enfreindre le pacte.

Les sites nucléaires iraniens en 2021. Crédit : AFP
Les sites nucléaires iraniens en 2021. Crédit : AFP

Lire aussi

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles