La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 913,51
    -114,70 (-0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

L'iPhone vous traque même si vous ne voulez pas

Avec ses fonctions avancées de réglage de la confidentialité des données dans iOS, Apple se targue d’être le champion du respect de la vie privée de ses clients. Depuis la version 14.5 du système d’exploitation, il est effectivement possible d’autoriser ou de refuser tout tracking de la part des applications tierces. Mais, dans les faits, il apparait que ce n’est pas vraiment le cas et notamment pour ce qui est des applications faites maison par Apple.

C’est en tout cas ce qu’ont découvert deux développeurs de la société Mysk. Pour preuve, l’un des développeurs a publié plusieurs captures d’écran et vidéo montrant l’ensemble des données transmises lors d’une simple session de navigation sur l’App Store durant une dizaine de minutes. L’iPhone, qui était doté d’iOS 14.6, livrait des détails sur le type d'appareil, la définition de son écran, les différents claviers disponibles, la connexion réseau et d'autres identifiants facilitant l’authentification de l’utilisateur et son suivi.

 Les données personnelles des applications maison et sur l’App Store sont transmises à Apple. © Twitter Mysk
Les données personnelles des applications maison et sur l’App Store sont transmises à Apple. © Twitter Mysk

Une collecte des données malgré les barrières

En gros, il s’agit d’à peu près tout ce que le système de protection de la confidentialité était censé éviter de faire « fuiter ». En approfondissant leurs recherches, les développeurs ont aussi découvert que la collecte de données ne se limitait pas à l’App Store, mais également qu'elle s'appliquait à d’autres applications maison, comme Livres, Apple Music, Apple TV et l’iTunes Store.

Pour le moment, les experts se sont contentés de faire leur expérimentation sur la version 14,6 d’iOS, mais ils ne savent pas si cette pratique a perduré avec iOS 16 qui est disponible depuis l’arrivée des iPhone 14. Reste à savoir ce que fait Apple de ces données qui franchissent les barrières des réglages de confidentialité.

> Lire la suite sur Futura