La bourse ferme dans 5 h 16 min
  • CAC 40

    6 733,36
    +57,46 (+0,86 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 121,90
    +5,28 (+0,13 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1889
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 813,40
    -8,80 (-0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    32 468,05
    -1 166,54 (-3,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    936,68
    -24,22 (-2,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,82
    +0,56 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 584,92
    +16,19 (+0,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 115,63
    +33,91 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,3918
    +0,0035 (+0,25 %)
     

L'iPhone a un 'problème majeur avec la sécurité d'iMessage', selon un chercheur en cybersécurité

·1 min de lecture

L'iPhone n'est pas aussi sûr qu'Apple le prétend, selon un nouveau rapport explosif publié par un groupe de médias et Amnesty International. "Apple a un problème majeur avec la sécurité d'iMessage", a déclaré dimanche Bill Marczak, chercheur principal au Citizen Lab. Selon Amnesty International, les pirates ont pu accéder à distance et reproduire les données des téléphones de 37 personnes, principalement des journalistes et des cadres, en utilisant un logiciel appelé Pegasus créé par NSO Group.

Ce logiciel est vendu aux gouvernements et est considéré comme un service de piratage de niveau militaire. Avec Pegasus, les pirates sont en mesure d'infecter les téléphones avec des messages "zéro-clic" via iMessage, ce qui signifie que l'utilisateur cible n'a même pas besoin d'interagir avec le texte (en cliquant sur un lien par exemple) pour que son téléphone soit piraté. En outre, le rapport a montré que même les firmwares et les iPhone les plus récents pouvaient être infectés par Pegasus.

À lire aussi — Apple n'est plus le 2e vendeur de téléphones au monde

Les rapports d'expertise réalisés par Amnesty International et vérifiés par Citizen Lab ont montré que même les iPhones fonctionnant sous iOS 14.6, la dernière version du système d'exploitation mobile d'Apple, étaient susceptibles d'être piratés. "Tout cela indique que NSO peut s'introduire dans les iPhones les plus récents", explique Bill Marczak.

Selon le rapport, l'une de ces cibles possédant un iPhone était la fiancée du journaliste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Blue Origin a déjà vendu près de 100 M$ de billets pour des voyages dans l'espace, selon Jeff Bezos
La Russie présente son nouvel avion de combat, baptisé 'Checkmate'
La startup française Spendesk lève 100 M€ pour organiser les dépenses des salariés
Jeff Bezos et son équipe ont réalisé le premier vol spatial de passagers avec Blue Origin
Un bras robotisé européen va être lancé vers la Station spatiale internationale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles