Marchés français ouverture 6 h 38 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    26 802,19
    -247,28 (-0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,0532
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,47 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 292,24
    -630,86 (-3,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,95
    -10,11 (-2,25 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Comment l'invention de Voltalis peut réduire nos factures d'électricité

SP

Voltalis a mis au point un thermostat intelligent qui opère des microcoupures du radiateur pendant quelques minutes. A la clé: jusqu'à 15% d'économies.

Ces derniers mois, a montré les limites de notre système énergétique. D'un côté, il faut donner une seconde vie aux réacteurs nucléaires; de l'autre, mettre le turbo sur l'électrification. Le nombre de foyers chauffés à l'électricité devrait ainsi bondir de 9 à 25 millions d'ici à 2050.

Dans ce contexte tendu, comment passer en toute quiétude les pics de consommation d'hiver? Directeur général de Voltalis, une société de 200 personnes spécialisée dans l'effacement électrique, Mathieu Bineau, X-Mines de 50 ans, détient peut-être une partie de la solution. Il s'agit d'un thermostat intelligent posé gratuitement dans les foyers, près du radiateur électrique. "On opère des microcoupures en interrompant le radiateur pendant des phases de dix minutes, explique ce passionné de technologie, père de trois enfants. La température baisse de 0,1 degré. Pour l'utilisateur, c'est imperceptible, son confort est préservé. Il peut ainsi réaliser jusqu'à 15% d'économie, soit 300 euros sur une facture annuelle moyenne de 2.000 euros."

Phase de démonstration

Filiale du fonds d'infrastructures Meridiam, Voltalis, qui a installé son boîtier dans 150.000 foyers, est aujourd'hui en phase de démonstration. Mais tout pourrait aller très vite car le cadre réglementaire a changé. L'entreprise, qui au départ travaillait quasi bénévolement, est désormais rémunérée par le pour chaque mégawatt non consommé.

A l'avenir, Voltalis compte étendre ses compétences à d'autres appareils électriques: climatiseurs, bornes de recharge pour les voitures zéro émission… "D'ici cinq ans, on compte investir 200 millions d'euros et placer 3 millions de thermostats, dit Mathieu Bineau. Les Français réaliseraient alors 2 milliards d'économies et les capacités d'effacement s'élèveraient à 4,5 gigawatts." Soit environ 5% de la pointe électrique d'hiver. "Cela paraît peu, mais peut permettre de faire la différence", assure-t-il. Et d'éviter ainsi le black-out.

Repères

Après avoir travaillé au ministère de la Culture[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles