La bourse ferme dans 5 h 42 min
  • CAC 40

    7 173,86
    +41,51 (+0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 231,66
    +22,35 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    34 156,69
    +265,67 (+0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,0748
    +0,0017 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 894,40
    +9,60 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    21 561,54
    -12,60 (-0,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,30
    +8,34 (+1,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,23
    +1,09 (+1,41 %)
     
  • DAX

    15 445,84
    +124,96 (+0,82 %)
     
  • FTSE 100

    7 923,65
    +58,94 (+0,75 %)
     
  • Nasdaq

    12 113,79
    +226,34 (+1,90 %)
     
  • S&P 500

    4 164,00
    +52,92 (+1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    +0,0039 (+0,32 %)
     

L'interdiction de location des passoires thermiques va-t-elle finir de dépeupler certaines campagnes ?

Matteo Colombo / Getty Images

La Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) revient à la charge contre la loi Climat et résilience. Si elle ne remet pas en question la nécessité d’améliorer la performance énergétique des logements, la Fnaim juge toujours intenable le calendrier d’interdiction de location des passoires thermiques imposé par le texte et alerte sur le risque d’assèchement du parc locatif. “Le délai est bien trop contraignant au vu de l’ampleur du chantier et on risque fort d’aggraver la pénurie de logements, en particulier dans les zones reculées du territoire”, prévient Loïc Cantin, le nouveau président de la fédération.

La part de logements vacants ne cesse d’augmenter : selon la Fnaim, près de 60.000 biens sortent chaque année du marché et sont laissés inoccupés. “Or, cette vacance se concentre dans les territoires délaissés par la politique du logement, où l’activité économique est souvent réduite. Le patrimoine y est vieillissant, car il n’a bénéficié d’aucun investissement, et on y trouve déjà une forte concentration de logements énergivores”, avance Loïc Cantin. La cartographie nationale de la vacance se superpose d’ailleurs quasi-parfaitement avec la répartition des passoires thermiques dans l’Hexagone. La diagonale du vide cumule ainsi le plus fort taux de logements F et G et la plus forte part de biens inoccupés.

Problème : dans ces zones, les niveaux de prix et de loyers sont parfois quatre à cinq fois inférieurs à ceux des grandes villes, ce qui laisse peu de perspectives de retour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : les diagnostics de performance énergétique (DPE) sont-ils vraiment erronés ?
Passoires thermiques : 6 questions pour comprendre la nouvelle interdiction de location
Une agence immobilière star des écrans récupère la vente de la villa de Johnny Hallyday
L’inflation va-t-elle renforcer l’envie d’ailleurs des Français ?
Achat immobilier : vos marges de négociation, selon votre région