La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 460,15
    -40,53 (-0,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 541,69
    -65,93 (-0,57 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0589
    +0,0030 (+0,29 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • BTC-EUR

    19 596,61
    -587,01 (-2,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,91
    -9,89 (-2,14 %)
     
  • S&P 500

    3 903,61
    -8,13 (-0,21 %)
     

L'intelligence artificielle dans la littérature? De la fiction à la réalité

La plateforme Genario fondée par David Defendi fait entrer l'intelligence artificielle dans la littérature. La veille de Gilles Fontaine.

Étrange cette notion de mathématique de la narration… Elle évolue plutôt naturellement dans le monde anglo-saxon, mais elle trouve une vive opposition dans les pays latins. Qu'est-ce qu'une histoire?

Comment se construit-elle? Répondre à ces questions, en France, ne peut se faire qu'à travers une vision mystique et créative de la narration. Pas question de laisser s'y glisser les calculs d'un algorithme d'intelligence artificielle.

Grande est la crainte du grand remplacement technologique.

Balèze est donc l'entreprise de David Defendi qui s'est mis en tête de convertir massivement les foules. Opérationnelle depuis quelques semaines, après avoir été testée par 5.000 utilisateurs, essentiellement anglo-saxons, sa plateforme Genario envisage de "révolutionner le monde de l'écriture fictionnelle en mettant l au service des auteurs".

Lui, âgé de 45 ans, s'est associé au jeune ingénieur Louis Manhès. Tous deux ont préparé leur coup depuis Dijon avec 115.000 euros collectés auprès d'une poignée de business angels et s'apprêtent à lever 1 million supplémentaire.

Genario se veut à la fois un outil d'écriture et un système de recommandation, sur la base d'un abonnement. Très concrètement, le Goncourt en herbe entre sa sur la plateforme, qui en fait l'analyse complète, évalue sa trajectoire émotionnelle, le niveau de langage, l'univers du récit…

Il compare ensuite le texte à une bibliothèque de chefs-d'œuvre allant d'Arthur Conan Doyle à Balzac, en passant par Maurice G. Dantec. Et propose à l'utilisateur de lire certains de ces textes pour mieux s'imprégner de leur style.

Vaste marché potentiel

Hormis la barbe, David Defendi n'a pas grand-chose à voir avec le start-upper moyen, parisien hipster, diplômé d'une école de commerce. Il a bien vécu dans la Silicon Valley pendant trois ans, juste avant l'éclatement de la bulle Internet, en 2001, mais c'était pour y faire des petits boulots: laveur de voitures, serveur de restaurant… qui lui permettaient d'assurer le quotidien de sa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles