Marchés français ouverture 5 h 44 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 576,34
    +565,41 (+2,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 489,00
    -312,27 (-1,08 %)
     
  • BTC-EUR

    27 551,62
    -2 434,41 (-8,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    788,37
    -61,97 (-7,29 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

L'Institut Pasteur affaibli par ses divisions

·2 min de lecture

L'autre fleuron français de la recherche médicale, direct héritier de Pasteur, est aussi en échec pour son vaccin. Un ratage doublé d'un psychodrame. Récit.

Des chercheurs qui rasent les murs pour éviter de se croiser. Une équipe que l'on exfiltre dans un autre département. Un comité de conciliation qui pointe des comportements "blâmables". Et la direction qui est contrainte de s'exprimer pour dénoncer la "lecture manichéenne" d'un article de Paris Match, révélant les bisbilles internes. La recherche d'un vaccin contre le Covid a pris des allures de psychodrame derrière les murs en brique rouge de l'Institut Pasteur, dans le XVe arrondissement de Paris. "Ces tensions n'ont rien à voir avec l'échec de notre vaccin", assure le directeur général Stewart Cole, quatre mois après l'arrêt du projet V591 mené avec le groupe américain Merck. Que s'est-il donc passé au sein du fleuron français de la recherche médicale ?

Ego de chercheurs

Fondation privée à but non lucratif, l'institut occupe une place à part dans le paysage de la recherche, avec ses 300 millions d'euros de budget, provenant à la fois des subsides de l'Etat et de la générosité de donateurs. La culture maison, partagée par 2 250 pasteuriens et près de 500 collaborateurs extérieurs (CNRS, Inserm…), y est très forte.

Le V591 a été conçu dans l'une des 144 unités de recherche : le laboratoire d'innovation vaccins. Son chef, Frédéric Tangy, scientifique réputé, proche de la retraite, y officie désormais à temps partiel. Il a conçu la plateforme vaccinale basée sur le virus de la rougeole atténué, développée avec la biotech autrichienne Themis, rachetée par Merck ; sollicité, le français Sanofi n'avait pas donné suite.

Lire aussi

Tangy a longtemps fait figure de mentor pour son benjamin Nicolas Escriou, spécialiste des virus respiratoires. Officiellement, c'est ce dernier qui était chargé de la conception des candidats vaccins contre le Covid, sous la supervision du premier.

Mais les deux hommes s'accusent, aujourd'hui, mutuellement d'avoir fait cavalier seul, en concevant leurs prototypes sans en parler à l'autre.

Lorsque celui d'Escriou est choisi au printemps 2020, T[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles