La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    31 267,85
    +1 377,66 (+4,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

L'Insee prévoit un rebond de l'économie au premier semestre 2021

·1 min de lecture

L'économie française est en bonne voie pour rebondir au premier semestre 2021 si la crise liée à la pandémie de coronavirus se stabilise, a annoncé mardi l'Insee.

L'économie française est en bonne voie pour rebondir au premier semestre 2021 si la crise liée à la pandémie de coronavirus se stabilise, a annoncé mardi l'Insee.

Dans ses dernières perspectives économiques, l'Institut national de la statistique table sur une croissance de la deuxième économie d'Europe de 3% au premier trimestre 2021 par rapport au trimestre en cours qui devrait enregistrer une contraction de 4%.

Le taux de croissance devrait ensuite ralentir à 2% au deuxième trimestre 2021, laissant le niveau du PIB inférieur de 3% mi-2021 par rapport à son niveau d'avant-crise.

L'économie française, qui avait affiché un vif rebond au troisième trimestre 2020, est attendue en baisse au quatrième trimestre 2020 en raison de la résurgence de l'épidémie liée au coronavirus qui a contraint le gouvernement à imposer fin octobre un nouveau confinement national.

L'Insee estime que le PIB va en conséquence se contracter cette année de 9%, une prévision en ligne avec celle d'autres instituts. Le gouvernement table pour sa part sur une contraction de 11%.

(avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi