La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    31 185,38
    +1 295,19 (+4,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Linkedin : sa fréquentation a explosé lors du confinement

·2 min de lecture

Avant la crise du Covid-19, le réseau professionnel racheté par Microsoft en 2016 pour 23 milliards d’euros plafonnait à 675 millions d’abonnés. Un géant, certes… Mais un nain face aux 2,7 milliards de comptes Facebook actifs dans le monde. Toutefois, à la différence du réseau de Mark Zuckerberg, LinkedIn a une véritable utilité: mettre en valeur son CV et ses compétences afin de nouer des liens professionnels. «Le confinement m’a permis de me rendre compte que je bossais trop. Je n’aime pas les réseaux sociaux, mais j’ai ouvert un compte sur LinkedIn en prévision d’une réorientation de ma carrière», commente Angélique, une pro de l’édition de 38 ans, qui envisage une reconversion dans l’immobilier de tourisme, en louant des biens familiaux sur la côte Atlantique.

Comme elle, beaucoup d'internautes utilisent LinkedIn pour rechercher un emploi et se documenter sur les entreprises ou l'actualité de l'emploi. Le nombre d’utilisateurs du réseau social a progressé de 4% depuis l’été et dépasse désormais les 706 millions de comptes, dont plus de 20 millions en France (70% de la population active). L’Hexagone représente le sixième marché de LinkedIn qui référence également 840.000 entreprises.

>> A lire aussi - Comment LinkedIn est devenu le "Facebook pro"

Pour la filiale de Microsoft, le Covid-19 a presque été une aubaine en 2020. «La plateforme a été très sollicitée: recherche d’emploi, recherche de talents, mais aussi motivation et communication au sein des entreprises. Sur l’ensemble de ces sujets, nous avons observé une hausse des conversations pendant la crise: + 55% en avril», expliquait en juin dernier Fabienne Arata, la directrice France. Seul réseau social professionnel d’envergure mondiale, LinkedIn n’a que quelques rares concurrents locaux. En France, il y a longtemps eu Viadeo, mais le site a été absorbé par le groupe Figaro en 2017. Il n’y a guère que dans les pays germanophones (Allemagne, Autriche et Suisse) où l’hégémonie de LinkedIn connaît une vraie résistance (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nicolas Maduro s’engage à quadrupler la production de pétrole du Venezuela
Google prive Donald Trump de sa chaîne YouTube, une vidéo pourrait inciter à la violence
A Marseille, une résidence innovante pour les séniors
Deutsche Bank couperait les ponts avec Donald Trump, après l'invasion du Capitole
Virgin Galactic paré pour le redécollage : le conseil Bourse du jour