La bourse ferme dans 52 min
  • CAC 40

    6 690,33
    -15,28 (-0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 162,83
    -9,34 (-0,22 %)
     
  • Dow Jones

    35 517,54
    -91,80 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,1643
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    1 781,10
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    54 442,17
    -3 053,79 (-5,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 508,55
    -26,09 (-1,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,25
    -1,17 (-1,40 %)
     
  • DAX

    15 497,53
    -25,39 (-0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 201,75
    -21,35 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,59
    +59,91 (+0,40 %)
     
  • S&P 500

    4 537,32
    +1,13 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3817
    -0,0008 (-0,06 %)
     

LinkedIn ferme en Chine après de nouvelles restrictions de Pékin

·1 min de lecture

Les utilisateurs de LinkedIn disent adieu à la Chine. Microsoft, propriétaire du réseau spécialisé dans les relations professionnelles à décide d'arrêter les activités du site dans l'Empire du milieu. Cette décision fait suite à de nombreuses plaintes émanant d'universitaires et de journalistes indiquant que leurs profils sur la plateforme sont désormais bloqués en Chine, comme l'a récemment rapporté le Wall Street Journal. Le quotidien américain précise que le gouvernement chinois aurait demandé à Microsoft d'introduire de nouvelles règlementations de contenu sur son réseau dans un délai de 30 jours sous peine de sanctions.

Dans un billet de blog, le géant de l'informatique ne fait pas d'allusion direct aux exigences de Pékin : "Bien que nous ayons réussi à aider les membres chinois à trouver des emplois et des opportunités économiques, nous n'avons pas trouvé le même niveau de succès dans les aspects plus sociaux du partage et de l'information. Nous sommes également confrontés à un environnement opérationnel beaucoup plus difficile et à des exigences de conformité plus importantes en Chine."

À lire aussi — Les cryptomonnaies sont désormais illégales en Chine

Microsoft annonce également qu'un site, baptisé InJobs, uniquement dédié à la recherche d'emploi, sera lancé dans le pays. Cette nouvelle plateforme ne permettra pas à ses utilisateurs de publier du contenu et ne contiendra pas de fil d'actualités. Linkedin était implanté en Chine depuis 2014 et le pays représentait le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Facebook entend créer 10 000 emplois en Europe pour construire son "métavers"
La Chine va tester des milliers d'échantillons de sang pour découvrir l'origine du Covid-19
Une panne sur Snapchat a bloqué la publication de stories et l'envoi de messages
Ghost Robotics dévoile un robot-chien doté d'un canon de 6,5mm
Le minage de bitcoin serait tombé à zéro en Chine pour s'implanter notamment aux Etats-Unis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles