La bourse ferme dans 3 h 27 min
  • CAC 40

    7 162,27
    -4,00 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 227,69
    -13,43 (-0,32 %)
     
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0937
    +0,0026 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 929,90
    -0,90 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 526,71
    -413,32 (-1,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    537,57
    -7,75 (-1,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,98
    +0,10 (+0,13 %)
     
  • DAX

    15 428,55
    -80,64 (-0,52 %)
     
  • FTSE 100

    7 851,19
    +31,03 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2248
    +0,0019 (+0,15 %)
     

L'inflation ralentit, mais certains produits pourraient exploser au mois de mars

Unsplash

Ce sont des hausses plutôt inattendues qui pourraient survenir dès le 1er mars dans les supermarchés lorsque vous irez faire vos courses. Car si l'inflation reste haute dans le pays, 5,9% au mois de décembre, elle marquait tout de même le pas par rapport aux mois de novembre et octobre (6,2%). De quoi laisser augurer quelques baisses dans les rayons. Mais à en croire Midi Libre, cette baisse pourrait ne pas avoir lieu. Pire, dès le 1er mars, les Français pourraient être confrontés à de fortes hausses, en tout cas sur certains produits. La faute à l'augmentation votée par les industriels dans l'agroalimentaire en fin d'année.

Or celle-ci prendra effet le 1er mars et les prix pourraient bondir de l'ordre de 10 à 25%, selon les demandes des industriels, que relaie le délégué général de la Fédération du Commerce et de la Distribution, Jacques Creyssel. Des hausses qui seraient donc répercutées dans les supermarchés par la suite. Jusqu'alors, les grandes enseignes avaient tenté d'amortir certains coûts voire de réduire leurs marges, mais ce ne devrait pas être le cas. A tel point que le spécialiste de la grande distribution, Olivier Dauvers, alerte dans La Dépêche déjà sur le risque d'un mois de "mars rouge".

Des propos qui font écho à ceux de Michel-Edouard Leclerc il y a quelques semaines évoquant un "tsunami d'inflation". Si le secteur parle de 10 à 25% d'augmentation, Olivier Dauvers évoque même 40%. La donne est délicate pour les grands distributeurs qui sont confrontés aussi à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'assurance vie profite de la hausse des taux, et ce n'est qu'un début
Assurance vie : les taux 2022 au-dessus des 2% chez Maaf, MMA et GMF
Les complémentaires santé qui vous remboursent le mieux… et celles qui facturent le plus de frais
Assurance vie : le joli rendement 2022 du fonds euros de la MACSF
Les arnaques aux amendes de stationnement se multiplient