La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 596,66
    -213,22 (-1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

L'inflation fait tanguer l'économie française : les solutions de Daniel Cohen et Patrick Artus

Bruno Levy pour Challenges

INTERVIEW - Hausse des salaires, remontées des taux directeurs des banques centrales, risque de crise financière mondiale ou nécessité d'une récession pour casser la spirale inflationniste... Daniel Cohen et Patrick Artus, deux prestigieux économistes, confrontent leur diagnostic et livrent leurs solutions afin de limiter la hausse des prix sans mettre l’économie à genoux.

L'inflation depuis 30 ans. Fixée autour de 3% au début des années 1990, stagnante à 1% au tournant du siècle et remontant à 2% au milieu des années 2010, . Les chiffres donnent le tournis: +42,4% pour le gaz, 25,5% pour l'essence. Si les prix de l'énergie frappent de plein fouet le pouvoir d'achat des ménages -malgré les aides gouvernementales- toutes les étiquettes s'envolent: le poisson frais, par exemple est en hausse de 17,2% ou encore .

Résultat, l'inflation a déjà des conséquences désastreuses sur la croissance: alors que le gouvernement espérait à l'automne dernier 4% de croissance pour 2022, les derniers chiffres de l'Insee, publiés jeudi 8 septembre, prévoit une augmentation du produit intérieur brut de seulement 2,6% pour l'année. Signe encore plus inquiétant, la croissance au quatrième trimestre serait de 0%, estime l'institut.

L'inflation devrait perdurer et ainsi impacter encore davantage l'économie française. "Nous changeons de régime avec une inflation structurelle. La base de coûts va durablement augmenter", estime le président du Crédit mutuel, Nicolas Théry. Dans ce contexte, existe-il des solutions pour limiter l'impact négatif de la flambée des prix sans mettre à genoux l'économie et ses agents que sont les entreprises et les ménages ? Daniel Cohen et Patrick Artus confrontent leur diagnostic et livrent leurs solutions.

Challenges. La vague inflationniste déferle. Comment expliquer l’ampleur du phénomène ?

Patrick Artus. Le plus surprenant, c’est sa vitesse. En Europe, entre 2010 et 2019, le taux d’inflation annuel était de 0,9 % en moyenne. Aujourd’hui, il atteint presque 10 %. Cette rupture s’explique par la déformation de la structure de demande, provoquée par la crise liée au Covid : le poids de la demande de biens a augmenté de 25 % par rapport à celle de services. Ce changement des préférences des consommateurs est lié au télétravail, qui les incite à équiper leur maison, à changer de matériel informatique. Il explique le choc car, pour p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi