Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0942
    +0,0039 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 075,60
    -336,62 (-0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 338,97
    -3,35 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

L'inflation continue de ralentir en juin aux Etats-Unis à 3% sur un an

Une station-service à Miami, en Floride, le 15 mai 2024. Le prix de l'essence aux Etats-Unis a particulièrement baissé en juin et en mai (JOE RAEDLE)
Une station-service à Miami, en Floride, le 15 mai 2024. Le prix de l'essence aux Etats-Unis a particulièrement baissé en juin et en mai (JOE RAEDLE)

L'inflation aux Etats-Unis a continué à ralentir au mois de juin à 3,0% sur un an contre 3,3% le mois précédant, les prix connaissant même un léger recul sur un mois, à revers des attentes du marché, selon l'indice CPI publié jeudi.

Selon les données du département du Travail, les prix sur un mois ont reculé de 0,1%, alors qu'ils étaient encore en légère croissance en mai.

Les prévisions des analystes tablaient plutôt sur une légère hausse de 0,1% sur un mois, et 3,1% sur un an, selon le consensus publié par MarketWatch.

En excluant les prix de l'énergie et de l'alimentation, par nature plus volatiles, l'inflation dite sous-jacente est en légère hausse sur un mois, à 0,1%, mais il s'agit de la plus faible enregistrée depuis août 2021.

PUBLICITÉ

C'est, là encore, mieux que les attentes des marchés, qui étaient plutôt sur l'idée d'une hausse de 0,2%, toujours selon MarketWatch.

La baisse concerne en premier lieu les prix de l'énergie, qui ont reculé sur un mois de 2%, et tout particulièrement l'essence, en repli de 3,8%, après une baisse de 3,6% en mai.

Il s'agit du deuxième mois de baisse, alors qu'en avril l'inflation était repartie à la hausse, et également un des signes longtemps attendus par les marchés que l'inflation a repris sa marche vers la cible de 2%, visée par la Réserve fédérale (Fed).

L'indice CPI est important pour le pouvoir d'achat des Américains car c'est celui sur lequel les retraites sont indexées mais la Fed privilégie un autre indice, le PCE, pour mener sa politique monétaire et qui sera publié le 26 juillet.

"Les mesures privilégiées par la Fed sont encore plus proches de la cible de 2% actuellement. Ces données augmentent la confiance au sein de la Fed que l'inflation revient vers les 2% à un rythme régulier", a déclaré dans une note la cheffe économiste de HFE, Rubeela Farooqi dans une note.

La Fed a refusé jusqu'ici d'abaisser ses taux, estimant qu'elle manquait de données soulignant de manière suffisante que l'inflation était bien orientée vers un retour durable vers sa cible de 2%.

L'inflation aux Etats-Unis avait connu un pic dans la foulée de la réouverture de l'économie mondiale, après la pandémie de Covid-19, atteignant jusqu'à 9,5% en rythme annuel en juin 2022.

Dans la foulée, la Fed avait remonté résolument ses taux, jusqu'à les amener à une fourchette comprise entre 5,25% et 5,50%, à leur niveau le plus élevé depuis le début du siècle.

L'inflation a depuis connu un fort ralentissement, retombant autour de 2,6% en moyenne ces derniers mois, selon l'indice PCE, mais après une baisse rapide durant la seconde moitié de 2023, elle a eu tendance à se stabiliser entre 2,5% et 3% depuis le début de l'année.

La prochaine réunion de la Fed est prévue les 30 et 31 juillet mais la première baisse des taux ne devrait intervenir qu'à la suivante, lors de la réunion de mi-septembre, la dernière avant la tenue des élections présidentielles, le 5 novembre.

els/spi