La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 698,56
    -242,83 (-1,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

L'inflation au Japon atteint un nouveau record… depuis fin 2014

La hausse des prix à la consommation au Japon s'est encore accélérée en juillet (+ 2,4 % hors produits frais sur un an), un nouveau niveau record depuis décembre 2014, selon des données gouvernementales publiées vendredi 19 août, conformes aux attentes des économistes. Pour un quatrième mois d'affilée, l'inflation nippone dépasse ainsi les 2 % hors produits frais, la cible de la Banque du Japon (BoJ), et continue d'accélérer après avoir atteint 2,1 % en avril et mai puis 2,2 % en juin. Il s'agit même d'un plus haut depuis août 2008 si l'on exclut une période de poussée inflationniste au Japon en 2014-2015 qui avait été artificiellement provoquée par un relèvement de la TVA.

Cependant la BoJ n'a pas l'intention de resserrer sa politique monétaire ultra-accommodante pour le moment, soulignant que l'inflation actuelle dans le pays émane essentiellement de la flambée, transitoire selon elle, des prix énergétiques. Et en effet, en excluant également les prix de l'énergie, les prix à la consommation n'ont augmenté que de 1,2 % en juillet, contre 1% en juin, selon les données du ministère des Affaires intérieures.

Divers économistes révisent toutefois en nette hausse leurs prévisions d'inflation au Japon pour les mois à venir. Car de plus en plus d'entreprises du pays tendent à répercuter l'impact du renchérissement des matières premières sur leurs prix de vente, ce qui était presque tabou jusqu'à cette année face à des consommateurs nippons habitués depuis des décennies à des prix stables, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Australie : la jolie prime promise par un employeur qui peine à recruter
Rouen : le Conseil d’État confirme la fermeture du River’s Pub après un accident mortel
La solution originale trouvée par le Japon pour améliorer ses finances
Sécheresse : deux anciens puits abandonnés depuis trente ans ont été rouverts
Les subventions accordées à la Fédération nationale des chasseurs en hausse de... 23.000 % depuis 2017