Marchés français ouverture 7 h 4 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,17 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0525
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,47 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 248,16
    -609,25 (-3,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,05
    -9,01 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

L'inflation alimentaire va coûter 224€ aux Français: Que prévoit l'exécutif?

Face à l’augmentation des prix, les Français pourraient voir leur budget alimentaire augmenter de plus de 200 euros par an, selon une étude d’Allianz Trade. Une somme non négligeable qui pousse le gouvernement à étudier plusieurs pistes pour compenser cette perte de pouvoir d’achat.

+15,31% pour les pâtes, +11,34 % pour les viandes surgelées, +10,93% pour la farine, +9,98% pour … Certains produits alimentaires ont vu leurs prix s’envoler en un an à en croire la dernière étude de l’ qui a passé au crible différents produits vendus en grande distribution. Au total, les prix des denrées alimentaires ont augmenté de 2,8% en un an, de 7,2% pour les produits frais, selon l’. Une hausse qui s’explique par "les aléas climatiques, impactant les récoltes, et par l", a récemment , directrice Business Insights auprès de l'institut IRI. Et cette crise ne devrait pas s’arranger dans les prochains mois, notamment en raison de la guerre en Ukraine qui a dans le même temps engendré une flambée des .

Face à l’augmentation des prix du carburant et des produits alimentaires, les Français sont toujours aussi inquiets de voir leur pouvoir d’achat diminuer progressivement. D’autant plus que leur budget alimentaire pourrait bondir de 224 euros en 2022, d’après une . "Face à la situation actuelle, avec des volumes de ventes en recul et une inflation particulièrement forte, la rentabilité des distributeurs alimentaires européens est sous pression. Ils n’auront d’autre choix que de répercuter cette hausse de coûts sur leurs prix de ventes tout en essayant de préserver leurs parts de marché, dans un secteur très concurrentiel. Pour le consommateur final, il ne fait aucun doute que le prix moyen du panier va continuer d’augmenter", décrypte Aurélien Duthoit, conseiller sectoriel chez Allianz Trade.

Plusieurs pistes envisagées par le gouvernement

Alors que près de la moitié des Français (47%) place toujours le pouvoir d’achat comme leur principale préoccupation, d’après une publiée en avril, l’exécutif envisage de présenter un projet de loi pour "aider tous les Français et réduire leurs dépenses contraintes", a détaillé ce mardi la nouvelle porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire. Parmi les mesures étudiées, le gouvernement Borne pourrait par exemple (enfin) mett[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles