La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 956,41
    -300,05 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

L'inflation accélère mais les ménages consomment davantage

Fred TANNEAU / AFP

En juin, les prix à la consommation ont augmenté de 5,8 % en France. Mais la consommation des ménages en France repart à la hausse au mois de mai, après deux mois de baisse consécutifs.

La hausse des prix à la consommation en France s'est encore accélérée au mois de juin pour atteindre 5,8% sur un an, contre 5,2% en mai, selon une première estimation provisoire publiée par l'Insee. Ce même Institut national de la Statistique et des Études économiques rapporte que la consommation des ménages est repartie à la hausse au mois de mai: +0,7 %, après deux mois de baisse consécutifs en avril (-0,7% en données révisées) et mars (-1,4%). "Cette augmentation est presque exclusivement due au net rebond de la consommation en biens fabriqués (+2,7 % après -1,3% en avril)", explique l'Institut national de la statistique.

En effet, cette dernière a été tirée vers le haut par le secteur de l'habillement et du , qui a enregistré un "très fort rebond" de 15,1% (après -3,7% le mois précédent) notamment dans le prêt-à-porter. "Cette hausse pourrait s'expliquer par un rattrapage des mois précédents" et par des "achats estivaux anticipés" au cours d'un mois de mai "particulièrement chaud", commente l'Insee.

L'habillement tire l'indice de consommation vers le haut

La consommation en "autres biens fabriqués" continue en revanche de baisser (-0,5%), "plus fortement" qu'en avril (-0,2%). De son côté, la consommation alimentaire est stable (+0,1% après un recul de 1,2% le mois précédent) tandis que celle de l'énergie a chuté de 2,6% (contre +1,9% en avril). Les besoins en gaz et en électricité ont en effet reculé avec les températures élevées. Seule la consommation de carburants remonte "légèrement" de 0,4%, alors que les prix à la pompe demeurent élevés malgré la ristourne de 18 centimes par litre instaurée par le gouvernement.

Lire aussi

En mai, la consommation des biens durables s'est stabilisée, tiraillée notamment entre la "reprise des achats de voitures neuves et de camping-cars" et une diminution des achats de biens d'équipement du logement, dont l'électronique et l'électroménager, détaille l'Insee. Par rapport à mai 2021, période de la levée du troisième confinement[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles