Marchés français ouverture 3 h 52 min
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 099,93
    +591,38 (+2,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2048
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 758,61
    +136,69 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    44 786,12
    -2 056,94 (-4,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 247,53
    -15,43 (-1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     

L'industrie auto française durement touchée par les pénuries

·2 min de lecture

84% des équipementiers interrogés par la FIEV déclarent être touchés par des problèmes d'approvisionnement de composants, d'acier ou de plastique. PSA doit stopper la production sur certains sites.

Les équipementiers automobiles français sont durement touchés par la pénurie de semi-conducteurs, mais aussi par des tensions sur l'acier et les plastiques, s'alarme ce jeudi la fédération des fabricants de composants pour l'auto FIEV. 84% des déclarent être touchés par des problèmes d'approvisionnement

92% des sociétés interrogées subissent des retards de livraison et 52% constatent une augmentation des prix d'achat. Plus de la moitié a dû suspendre des lignes de production; près d'un tiers a mis ses salariés en activité partielle. L'ensemble de l'industrie automobile est touchée depuis plusieurs semaines par cette pénurie de puces et d'autres composants électroniques, fabriqués en Asie. Du côté des constructeurs, la pénurie a mis complètement à l'arrêt mardi l'usine automobile de Stellantis (PSA) à Sochaux (Doubs), pour la première fois depuis le début de cette crise.

Avant cela, l'usine PSA de Rennes-La Janais, qui produit la Peugeot 5008 et le Citroën C5 Aircross, avait déjà été arrêtée vendredi dernier et lundi en raison d'un problème d'approvisionnement. en Espagne ont déjà dû sporadiquement arrêté leurs fabrications. Renault avait suspendu quelques jours la production à Sandouville (Seine-Maritime), Tanger (Maroc), Pitesti (Roumanie).

Le monde de la gravure des puces est dominé par deux acteurs

La pénurie concerne essentiellement les microcontrôleurs, qui permettent la direction assistée, la gestion du freinage et du moteur. Ces puces sont achetées par les équipementiers et sont ensuite montées dans les véhicules par les constructeurs. La fonderie et la lithogravure sont externalisées.s, tous deux asiatiques: le coréen Samsung et le taiwanais TSMC, seuls capables à ce jour de fabriquer des circuits composants avec une gravure inférieure à 7 nanomètres. Les Américains, les Chinois et les Européens dépendent très largement de ces deux fondeurs. Même lorsque les puces sont conçues aux Etats-Unis ou en Europe, elles sont fabriquées à Taiwan ou Séoul, parfois en [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi