La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 576,91
    -4 666,11 (-8,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

L'incroyable plan à 2.000 milliards de Biden pour "gagner" face à la Chine

·2 min de lecture

Bus électriques, rénovation de 32.000 km de routes, restauration massive des aéroports, ponts, voies ferrées... Le président des Etats-Unis veut créer des millions d'emplois en investissant 2.000 milliards de dollars dans les infrastructures, financés par une hausse de l'impôt sur les sociétés.

Le président américain Joe Biden a proposé mercredi d'investir quelque 2.000 milliards de dollars dans les infrastructures, avec l'objectif affiché de créer des "millions d'emplois", tenir tête à la Chine et lutter contre le changement climatique. "C'est ambitieux! C'est audacieux! Et nous pouvons le faire!", a lancé depuis Pittsburgh le président, qui démontre, depuis son arrivé au pouvoir il y a moins de trois mois, sa volonté réformatrice. "Cela permettra de créer l'économie la plus résistante, la plus forte et la plus innovante du monde", a-t-il ajouté, insistant sur la nécessité de "gagner" face à la Chine.

La première phase de son programme "Build Back Better" ("Reconstruire mieux") porte sur des investissements qui seraient étalés sur huit ans et financés par une hausse de l'impôt sur les sociétés de 21% à 28%. "Il ne s'agit pas de pénaliser qui que ce soit", a expliqué Joe Biden, martelant "croire au capitalisme américain" et n'avoir "rien" contre les millionnaires et les milliardaires. Mais le locataire de la Maison Blanche s'est indigné qu'un pompier ou un enseignant paient 22% d'impôts sur le revenu et que des groupes comme Amazon ne paient aucun impôt au niveau fédéral. "Je vais mettre fin à cela", a-t-il tonné. Son plan prévoit en particulier d'injecter 620 milliards de dollars dans les transports, permettant de moderniser plus de 32.000 kilomètres de routes et autoroutes, et de réparer quelque 10.000 ponts à travers les Etats-Unis.

Âpre bataille en vue au Congrès

Cette nouvelle offensive législative intervient peu après l'adoption par le Congrès d'un plan de relance centré sur la pandémie de Covid-19, lui aussi chiffré à près de 2.000 milliards de dollars. Mais ce discours de Pittsburgh n'est que le point de départ d'une âpre bataille au Congrès dont l'issue est incertaine. La majorité démocrate y est en effet étroite et les tractations s'annoncent redoutables.Déjà, de premières voix dissonantes sont venues de l'aile gauche du parti démocrate. Pour l'é[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi