La bourse ferme dans 9 min
  • CAC 40

    6 674,79
    -37,69 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 941,01
    -21,40 (-0,54 %)
     
  • Dow Jones

    34 085,22
    -261,81 (-0,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0386
    -0,0018 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 741,50
    -12,50 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    15 498,57
    -576,69 (-3,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    376,74
    -3,56 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,75
    -0,53 (-0,69 %)
     
  • DAX

    14 404,98
    -136,40 (-0,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 488,03
    +1,36 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 133,58
    -92,78 (-0,83 %)
     
  • S&P 500

    3 990,61
    -35,51 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2026
    -0,0065 (-0,54 %)
     

L'incroyable nouvelle vidéo du robot humanoïde Ameca

Le robot Ameca d’Engineered Arts impressionne autant qu’il inquiète avec ses expressions faciales et ses mouvements réalistes. Sa peau de couleur grise et sa boîte crânienne le rendent même un peu plus anxiogène. Avec son intelligence artificielle et ses mouvements naturels, ce serait le robot humanoïde le « plus avancé au monde » s’il ne lui manquait pas la motricité. Mais cela pourrait arriver plus vite que prévu, contrairement à ce qu'expliquait Morgan Roe, le directeur des opérations d’Engineered Art lors du CES (Consumer Electronics Show) en janvier dernier. Il avouait alors qu'il faudrait au moins une dizaine d'années pour le voir marcher. Mais lors d’une séance de questions-réponses avec le robot, Ameca a annoncé que les ingénieurs d’Engineered Arts planchent sur des jambes qui pourraient bien être opérationnelles au cours de l’année prochaine.

Il faut dire que la société ne va pas réinventer ce qu’elle a déjà mis au point, puisqu’elle a déjà conçu une paire de jambes pour un autre robot appelé Byrun. Cette conception lui permet de marcher en économisant un maximum d’énergie. Les ingénieurs vont donc s’inspirer de ces jambes constituées d’aluminium et de plastique pour l'alléger au maximum. Afin de créer un robot marcheur stable et évoluant avec assurance, des capteurs de force ont été combinés avec des éléments pneumatiques et des ressorts. Sur Byrun, la jambe est constituée à l’avant d’un système pneumatique servant à la fois de releveur pour le pied et de stabilisateur pour maintenir l’équilibre. De ce point de vue, la structure est assez massive et contrairement au visage, le côté humain s’efface, avec de très grosses jambes.

Dans cette série de questions-réponses, le robot Ameca explique qu’il pourrait marcher dès 2023. Il a aussi répondu à des questions plutôt originales. © Engineered Arts

Des jambes issues d’un autre robot

Ce qui fonctionne pour Byrun, qui est un robot sans torse, n'opérera pas avec Ameca. Il faut donc que l'équipe prenne en compte la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura