La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 629,45
    +697,08 (+2,25 %)
     
  • Nasdaq

    13 590,07
    +397,72 (+3,01 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2050
    -0,0038 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • BTC-EUR

    40 199,82
    +3 559,02 (+9,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    967,04
    +38,81 (+4,18 %)
     
  • S&P 500

    3 910,51
    +99,36 (+2,61 %)
     

L'incidence des cancers de la peau a explosé en 40 ans

Julie Kern, Rédactrice scientifique
·2 min de lecture

Dans les sociétés occidentales, un corps bronzé est synonyme de bonne santé et est considéré plus désirable. Pourtant, une exposition prolongée au soleil n'est pas sans risque pour la santé. Les UV (UVA et UVB) émis par notre étoile traversent notre épiderme et stimulent les mélanocytes, qui produisent alors de la mélanine, un pigment qui protège la peau des rayonnements et donne à la peau son aspect bronzé. Les UV, notamment les UVB dont la longueur d'onde est comprise entre 315 et 280 nanomètres, sont aussi des agents mutagènes qui altèrent la nature des liaisons chimiques entre les bases de l'ADN. Le phénomène le plus connu est l'apparition de doubles liaisons carbone-carbone entre deux thymines consécutives sur le même brin d'ADN. Cet appariement anormal conduit à la transformation d'une cellule normale en une cellule cancéreuse lorsqu'il n'est pas réparé. C'est par l'action des UV que 86 % des mélanomes cutanés malins apparaissent, un type de cancer de la peau qui affecte les mélanocytes.

Détecter les cancers de la peau en quelques minutes avec un simple appareil portable

Des médecins affiliés à l'Université de médecine de Brighton dans le Sussex se sont intéressés à l'incidence du mélanome dans leur pays. Leur analyse épidémiologique repose sur l'étude de 265.302 cas de mélanomes cutanés diagnostiqués entre 1980 et 2018 sur des peaux claires. Et la conclusion est inquiétante : en quarante ans, leur taux d'incidence a augmenté de 700 % chez les hommes et de 332 % chez les femmes. Leur publication est parue dans The Lancet Regional Health.

Un mélanome cutané. © Institut national du cancer, DP
Un mélanome cutané. © Institut national du cancer, DP

Les cancers de la peau en forte augmentation chez les personnes âgées

Si l'incidence des mélanomes cutanés a drastiquement augmenté depuis 1980, la tendance n'est pas la même selon les tranches d'âge. Les médecins anglais ont découpé leur effectif en trois tranches d'âge : les 0-34 ans, les 34-64 ans et les 65 ans et plus. Chez les 0-34 ans, l'incidence des mélanomes cutanés...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura