La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 047,45
    +259,03 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Lina Khan, cette anti GAFA propulsée à la tête l'anti trust américain

·2 min de lecture

A seulement 32 ans, elle est depuis longtemps l'héroïne de la gauche pour le rôle qu'elle a joué dans la lutte antitrust. Désignée par Joe Biden à la tête de la puissante Federal Trade Commission, Lina Khan devient un personnage-clé de la réglementation des GAFA.

Pour une "croisée de gauche de la lutte antitrust", le Wall Street Journal, Lina Khan est sacrément populaire à droite: le 15 juin, sa nomination à la Federal Trade Commission (FTC) a été confirmée par 68 sénateurs, dont 21 Républicains! Ted Cruz, l'ultra-populiste texan, s'est même fendu d'un compliment: "J'ai hâte de travailler avec vous". L'a-t-il regretté? Peu après la confirmation, une grosse surprise tombait, venue de la Maison-Blanche: Khan, 32 ans, sera la présidente de la FTC. Comme on dit chez Joe Biden: un big f... deal.

Comment une nomination de commissaire d'une obscure instance réglementaire peut-elle à ce point exciter les foules? La réponse tient en deux mots: Khan, antitrust. Lina Khan, d'abord. C'est un véritable ovni de la politique, une surdouée comme on en rencontre rarement.

En 2017, cette fille d'immigrés pakistanais née à Londres et ayant débarqué aux Etats-Unis à l'âge de 11 ans, est étudiante à Yale, où elle se passionne pour le droit de la concurrence. Pas encore diplômée, elle publie dans le prestigieux Yale Law Journal , "Le paradoxe antitrust d'Amazon", qui fait "tilt": en 24.000 mots, la doctorante explique brillamment pourquoi la loi antitrust américaine n'est pas équipée pour réglementer les géants de la tech comme Amazon. Le fait de se focaliser sur les prix pour les consommateurs, écrit-elle, empêche de lutter efficacement contre les pratiques anti-concurrentielles de ces plateformes, et Khan recommande à la place de "rétablir des principes traditionnels de politique antitrust et de concurrence". du "New York Times": cet article "recadre des décennies de droit des monopoles".

Quasi-mythique

Sa carrière est lancée, elle sera météorique. Conseillère à la sous-commission de la Chambre des Représentants en charge de la lutte antitrust, elle joue un rôle central dans une enquête de 16 mois débouchant sur un rapport, en octobre dernier, qui indique que les géants de la tech recourent à des moyens nocifs pour consolider leur dominatio[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles