La bourse ferme dans 6 h 24 min
  • CAC 40

    5 523,21
    -67,58 (-1,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 578,45
    -39,90 (-1,10 %)
     
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,37 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2179
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 859,00
    -6,90 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    25 811,14
    +753,72 (+3,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    621,69
    +11,70 (+1,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,14
    -0,99 (-1,86 %)
     
  • DAX

    13 774,92
    -131,75 (-0,95 %)
     
  • FTSE 100

    6 673,47
    -41,95 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 631,45
    -125,41 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    29 447,85
    -479,91 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,3665
    -0,0065 (-0,47 %)
     

L'immunité collective contre le Covid ne sera pas atteinte en 2021, selon l'OMS

·2 min de lecture

Le début de la vaccination contre le Covid-19, en France et ailleurs, laisse entrevoir l'espoir d'un retour à la normale mais, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), cela pourrait mettre longtemps. Lundi 11 janvier, l'institution a averti que l'immunité collective ne sera pas garantie en 2021. En effet, les statistiques des cas, qui dépassent désormais les 90 millions recensés, s'affolent dans le monde, en raison de mutations plus contagieuses du virus, qui a fait près de 2 millions de morts.

L'OMS a averti que masques, distanciation sociale et lavages des mains seraient encore le quotidien de l'humanité "au moins jusqu'à la fin de cette année" : "Nous n'allons pas atteindre (...) l'immunité collective en 2021", a lancé la responsable scientifique de l'OMS, Soumya Swaminathan. Le déploiement des vaccins, quand il s'agit de milliards de doses, "prend du temps", a-t-elle expliqué, exhortant à "faire preuve d'un peu de patience".

A lire aussi — La France comptera 500 centres de vaccination d'ici deux semaines, affirme Gabriel Attal

De son côté, le directeur de la Santé de La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), Emanuele Capobianco, a mis en garde contre un "potentiel faux sentiment de sécurité dû au déploiement des vaccins".

Une inquiétude justifiée par la circulation mondiale du variant identifié en Grande-Bretagne, d'une contagiosité accrue.

Les autorités sanitaires russes ont annoncé dimanche en avoir découvert un premier cas chez une personne de retour du Royaume-Uni. Le Mexique, pays qui compte plus de 130.000 morts, en a également détecté un premier cas dans l'Etat de Tamaulipas, frontalier des Etats-Unis.

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a par ailleurs indiqué que l'agence "a été informé par le Japon au cours du week-end d'un nouveau variant du virus". "Plus le Covid-19 se répand, plus il y a de chance qu'il évolue encore. A noter que la transmissibilité de certains variants du virus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'euro numérique pourrait voir le jour dans cinq ans
Des internautes ont perdu 140 Mds$ en Bitcoin après avoir oublié le mot de passe de leurs comptes
L'entreprise Signal s'envole de 6 300% en Bourse bien qu'elle n'ait rien à voir avec le concurrent de WhatsApp
5 choses à savoir sur Parler, le réseau social préféré des Trumpistes
Baidu, le 'Google chinois', et Geely s'associent pour construire des voitures électriques autonomes